logo autodistribution : entretien et réparation auto multimarques
Entretien & réparation auto multimarques
Nos garages

Embrayage

Le système d’embrayage est un élément important de votre véhicule. Quel est son rôle ? Comment savoir s’il est cassé ou endommagé ? Comment le réparer ? etc… Ce sont autant de questions auxquelles votre spécialiste auto AD va tâcher de répondre.

10 conseil(s) trouvé(s)


  • A quoi sert l'embrayage d’une voiture ?

    A quoi sert l'embrayage d’une voiture ?

    Si vous vous posez cette question, c’est que vous ne savez sûrement pas à quoi sert l’embrayage d’une voiture. Il faut savoir que l’embrayage joue un rôle majeur dans votre véhicule. C’est lui qui assure la liaison entre les roues et le mouvement de rotation créé par l’arbre moteur. Il permet aussi d’adapter la puissance du moteur à la vitesse du véhicule. Concrètement, l’embrayage permet au conducteur de passer les vitesses, de s’arrêter, de repartir sans à-coup ou encore de ne pas caler.

    Paradoxalement, plus une vitesse est basse, plus elle est puissante. Cela s’explique par le fait que chacune des vitesses de la voiture doit créer une impulsion suffisamment importante pour déplacer la voiture. Ainsi, au démarrage,la première vitesse est la plus puissante de toutes, car elle doit permettre de faire avancer la voiture encore à l’arrêt. Une fois la voiture lancée, le conducteur doit alors débrayer pour passer la deuxième : cette dernière est moins puissante que la première mais plus rapide. Elle permet au véhicule de gagner en vitesse ainsi de suite.

    L'embrayage s’utilise donc dès lors que vous avez besoin de changer de vitesse : qu’il s’agit de rétrograder ou de passer à une vitesse supérieure.

    Par ailleurs, il convient également de débrayer au moment d’arrêter le véhicule pour qu’il ne cale pas. Une fois immobilisé, mettez la voiture au point mort (c’est-à-dire sans vitesse) et retirez le pied de la pédale d’embrayage. Si vous comptez repartir, à une intersection par exemple, gardez le pied sur la pédale de freinsinon serrez le frein à main.

    Voir plus >
  • Combien de temps pour changer un embrayage ?

    Combien de temps pour changer un embrayage ?

    Le remplacement d’un embrayage est une procédure longue et complexe. Elle nécessite de changer plusieurs pièces et demande plusieurs heures de concentration. C’est pourquoi, il est recommandé de le confier à un professionnel et notamment à un mécanicien AD.

    On estime qu’un mécanicien aura besoin d’au moins 3 heures et un non professionnel de 6 heures. Évidemment, il s’agit d’une estimation car selon le modèle du véhicule et son état, l’opération pourra s’avérer d’autant plus complexe.

    Par exemple, pour savoir combien de temps il faut pour changer un embrayage de Kangoo, vous devez connaître le modèle exact de votre véhicule. Une Renault Kangoo 1.0 75 cv ne demande, en moyenne de 5h24 alors qu’une Kangoo 1.6 16V bivalent 82 cv près de 7h30 ! Il en est de même pour les autres marques et modèles de voiture disponibles sur le marché. C’est pourquoi pour savoir combien d’heures pour changer un embrayage sont nécessaires, il convient de se fier aux données communiquées par les constructeurs.

    Si vous souhaitez profiter rapidement de votre véhicule et être certain que la réparation soit réalisée dans les règles de l’art, il est préférable de faire appel à votre garagiste AD le plus proche. Chez AD, nous n’avons rien à cacher : le prix de l’embrayage associé au temps de main-d’œuvre nécessaire sont calculés de la plus juste des façons.

    Voir plus >
  • Quelle est la durée de vie d’un embrayage ? Quand le changer ?

    Quelle est la durée de vie d’un embrayage ? Quand le changer ?

    Dès que vous constatez un dysfonctionnement ou du moins un changement au moment de passer un rapport de vitesse, il est important de vous en soucier. La moindre anomalie doit être prise au sérieux. Le plus simple est de conduire votre véhicule dans un garage AD, afin que nos mécaniciens puissent intervenir sans tarder.

    Comme nous vous l’écrivions un peu plus haut dans cet article, la durée de vie moyenne d’un embrayage est de 150 000 km.

    Néanmoins, selon son utilisation, celle-ci peut être raccourcie ou, au contraire, prolongée. Par exemple, le fait de conduire régulièrement dans la campagne (où les coups de freins sont moins fréquents) contribue à rallonger sa durée de vie. À l’inverse, une voiture évoluant en permanence en milieu urbain, demandera certainement de changer son embrayage plus fréquemment.

    Quelques conseils peuvent vous aider à limiter l’usure de votre système d’embrayage et à le faire durer plus longtemps. Par exemple :

    • Lorsque vous conduisez, évitez de relâcher brusquement la pédale d’embrayage. Au contraire, allez-y en douceur.

    • Ne laissez pas votre pied sur la pédale de gauche “au cas où”. En conduisant de la sorte, vous maintenez la pédale légèrement enfoncée, ce qui contribue à faire patiner le disque.

    • Au feu rouge : passez le point mort et posez votre pied sur le repose-pied du véhicule.

    • Pour les démarrages en côte, n’hésitez-pas à utiliser le frein à main. Cela soulagera grandement votre embrayage !

    Si malgré toutes ces précautions, il devient temps de changer l’embrayage de votre auto.

    Voir plus >
  • Peut-on rouler avec un embrayage défectueux ?

    Peut-on rouler avec un embrayage défectueux ?

    Rouler avec un embrayage défectueux, usé ou qui patine est particulièrement dangereux et néfaste pour votre véhicule. Voici quelques-uns des risques encourus si vous ne procédez pas à un changement d’embrayage à temps :

    • Une consommation de carburant anormale : ce dysfonctionnement, bien qu’en apparence mineur, peut s’avérer particulièrement gênant et dispendieux sur le long terme. En effet, un embrayage usé entraîne une consommation excessive de carburant.

    • Des démarrages en côte difficiles : cela peut être dommageable. En n’arrivant pas à démarrer votre voiture en pente, vous risquez de tomber en panne, de vous retrouver dans une situation dangereuse, voire de provoquer un accident.

    • Une usure prématurée des pièces annexes : si vous attendez trop longtemps avant de procéder au remplacement du kit d’embrayage, le volant moteur risque à son tour de se détériorer. En effet, un embrayage usé entraîne des frottements importants sur ce dernier. Il s’agit donc d’une panne qui peut engendrer par la suite des frais encore plus importants.

    • Une voiture immobilisée devant être remorquée : dans le cas extrême où l’embrayage cède, la liaison entre le moteur et la transmission n’est plus assurée, aussi votre voiture cesse tout simplement de fonctionner. Vous devrez donc faire intervenir un dépanneur, ce qui entraînera, là aussi, des frais dont vous vous seriez bien passé.

    Voir plus >
  • Comment tester un embrayage ?

    Comment tester un embrayage ?

    Afin de s’assurer du bon état de son bon fonctionnement, plusieurs tests de l’embrayage sont possibles et peuvent être réalisés facilement. Et ce sans avoir de compétences particulières en mécanique ! Voici comment procéder pour tester l’embrayage de votre voiture :

    • Le test de l’embrayage à l’arrêt : la voiture démarrée, appuyez sur la pédale d’embrayage et passez une vitesse. Si cette opération se passe sans souci, qu’elle est fluide et n’émet pas de son, c’est que probablement l’embrayage n’a pas de souci.

    • Tester son embrayage en roulant : si vous vous êtes arrêté à un feu ou une intersection, prenez le temps de prêter attention à toute anomalie au redémarrage (odeur de brûlé, butée d’embrayage qui fait du bruit, à-coups, patinage…).

    • Démarrer la voiture directement à la troisième vitesse. Pour réaliser cette vérification en toute sécurité, votre voiture doit être garée sur un parking vide. Afin de ne pas faire caler votre voiture, veillez à relâcher votre pied de la pédale d’embrayage le plus délicatement possible. Si votre voiture se met à avancer doucement, votre kit d’embrayage fonctionne parfaitement. Dans le cas contraire (bruits anormaux, odeur de brûlé, à-coups…), cela signifie que l’embrayage présente des signes d’usure et qu’il est sûrement temps de procéder à son changement.

    • Après avoir fait rouler un peu la voiture, arrêtez-vous, mettez la voiture au point mort et serrez le frein à main. Passez la quatrième ou cinquième vitesse et relâchez en douceur l’embrayage. Si le moteur cale tout va bien alors que s’il continue à tourner, cela signifie que l’embrayage doit être remplacé.

    Vous savez désormais comment tester un embrayage et vérifier son bon fonctionnement. Quoi qu’il en soit, si vous avez constaté le moindre changement, il est important de prendre rendez-vous dans un garage pour prévenir toute panne.

    Le cas particulier des boîtes automatiques

    Si vous êtes propriétaire d’une voiture à boîte automatique, pour tester son embrayage, vous pouvez rouler tranquillement et accélérer d’un coup. Si le régime moteur augmente mais que la vitesse reste stable, cela signifie que l’embrayage n’est plus fonctionnel.

    Voir plus >
  • Comment savoir si un embrayage est usé ?

    Comment savoir si un embrayage est usé ?

    De manière générale, on estime qu’un embrayage a une durée de vie de 150 000 km. Toutefois, si vous entretenez correctement votre véhicule, cette longévité peut être allongée.Mais comment savoir si l’embrayage est mort ? Plusieurs signes peuvent vous permettre de détecter une usure du système d’embrayage de votre auto :

    • Un embrayage qui patine : il s’agit de l’un des symptômes les plus évidents. Lorsque l’on dit que l’embrayage patine, cela signifie qu’au démarrage votre voiture est moins “réactive”, que vous devez accélérer davantage pour démarrer. Cela s’explique par le fait que le système d’embrayage ne transmet pas correctement le couple du moteur vers la transmission finale. Si vous ne procédez pas au changement de votre kit d’embrayage vous risquez d’user prématurément les disques d’embrayage.

    • Une pédale d’embrayage anormale (ce que l’on appelle couramment un “embrayage dur”) : lorsque l’embrayage commence à montrer des signes de faiblesse, la pédale a un comportement anormal. Elle peut devenir difficile à enfoncer voire vraiment dure et/ou ne pas revenir à sa place initiale. Ce manque de souplesse est un signe qui doit vous alerter. Votre mécanicien AD pourra vous dire s’il s’agit d’un problème lié directement à la pédale, au système d’embrayage voire les deux.

    • Des bruits inhabituels (la fameuse “butée d’embrayage qui fait du bruit'') : là encore, il s’agit d’un indicateur fréquent du dysfonctionnement de cet organe. Si vous entendez des bruits de frottements quand vous commencez à appuyer sur la pédale d’embrayage, cela signifie que l’embrayage de votre voiture est usé.

    • Une odeur de brûlé ou de chaud : l’apparition d’une “odeur d’embrayage” est elle aussi associée à son usure. Cette odeur est provoquée par le frottement entre le disque d’embrayage et le volant moteur.

    • Des à-coups au démarrage : ces à-coups sont d’autant plus importants et gênants lors d’un démarrage en côte.

    • Des vitesses difficiles à passer : Si en conduisant, vous constatez que le passage des vitesses devient difficile, cela peut être également un signe qu’il est temps de changer l’embrayage de votre voiture.

    Voir plus >
  • Comment purger un embrayage hydraulique ?

    Comment purger un embrayage hydraulique ?

    Lorsque l’on a affaire à un changement d’un embrayage de voiture hydraulique, une étape doit être ajoutée : la purge de la commande hydraulique. Cette opération est très simple mais n’en reste pas moins importante. Elle consiste à vider et à remplacer l’ancien liquide d’embrayage par du neuf. À ce moment, vous devez faire très attention à éliminer tout l’air présent dans la commande hydraulique (l’ensemble des pièces constituant ce système d’embrayage : butée, récepteur, émetteur…) pour le remplacer par le liquide d’embrayage.

    Ne négligez surtout pas cette étape car la commande hydraulique est tout aussi importante que l’embrayage en lui-même : s’il reste de l’air à l’intérieur, le système ne fonctionnera pas correctement. En d’autres mots, il vous sera impossible de changer les vitesses et de débrayer.

    Attention, pour réussir cette opération, nous vous conseillons de vous faire aider d’une autre personne. Voici les différentes étapes nécessaires pour procéder à la purge de l’embrayage hydraulique de votre voiture :

    1. Commencez par remplir le réservoir de liquide d’embrayage. Faites attention lorsque vous manipulez ce liquide car il est extrêmement corrosif. Généralement, il se trouve dans le compartiment moteur (côté moteur), à côté du bocal de frein. Toutefois, dans certains cas, il peut être dans ce même bocal.

    1. Munissez-vous d’une bouteille en plastique. Percez le bouchon pour insérer un tuyau en nylon (il doit être robuste pour résister à la corrosion du liquide). Remplissez jusqu’à la moitié la bouteille avec le liquide d’embrayage. Le tuyau doit être bien immergé dans le liquide.

    1. Tournez la vis de purge située sur le récepteur d’embrayage. Pour ce faire, vous devrez vous munir d’une clé à patte de 7 ou de 8. Introduisez le tuyau de la bouteille contenant le liquide.

    1. La deuxième personne doit se placer à la place du conducteur pour enfoncer et relâcher à la pédale d’embrayage (d’abord par intermittence puis de façon continue). Ce faisant, elle permet de pomper le liquide.

    1. Réitérez l’opération jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’air dans le réservoir.

    1. Pensez bien à refermer le réservoir à l’aide du bouchon prévu à cet effet.

    1. Vérifiez que les vitesses passent bien.

    Avec AD, vous savez désormais comment purger un embrayage hydraulique. Vous avez un véhicule qui ne présente pas de vis de purge ? Pas de souci : voici comment faire.

    Cas particulier : comment purger un embrayage sans vis de purge ?

    Dans la plupart des cas, votre système d’embrayage hydraulique est muni d’une vis de purge, mais parfois cette dernière n’est pas présente Alors comment faire pour purger un embrayage sans vis de purge ? AD vous répond ! Ci-dessous les étapes à suivre:

    1. Ouvrez le capot de votre voiture et trouvez son système d’embrayage.

    1. Pour commencer, vous devez pousser vers l’avant le cylindre récepteur d’embrayage. Afin de le pousser correctement, vous devez déconnecter les sangles de sa tige.

    1. Ensuite inclinez le sur le côté (à 45°) environ. Vous atteindrez la bonne position lorsque le raccord se trouvera en haut. En effectuant cette manœuvre, vous pourrez facilement le remplir du nouveau liquide de frein.

    1. Une fois que le cylindre récepteur d’embrayage a été rempli correctement, vous pouvez connecter le maître-récepteur.

    1. La cinquième étape consiste à la compression du récepteur. Maintenez le récepteur à la verticale et compressez le cylindre. Le maître-cylindre doit être le plus bas possible alors que la tige doit faire face au sol.Toutes les bulles d’air doivent être évacuées : il ne doit rester que le liquide d’embrayage. Généralement, il faut pousser la tige une bonne dizaine de fois.

    1. Remettez toutes les pièces à leur place.

    Effectuez les vérifications nécessaires pour vous assurer que tout fonctionne correctement. Le tour est joué, vous avez réussi à purger un embrayage hydraulique sans vis de purge.

    Voir plus >
  • Comment fonctionne un embrayage hydraulique ?

    Comment fonctionne un embrayage hydraulique ?

    Le fonctionnement d’un embrayage hydraulique est un peu particulier. Un embrayage hydraulique est fait de plusieurs cylindres (le maître-cylindre, le cylindre récepteur et le cylindre émetteur).

    S’il ressemble dans les grandes lignes à son cousin mécanique, il se caractérise toutefois par l’absence de certaines pièces. En effet, l’embrayage hydraulique, comme son nom l’indique, dispose d’un réservoir contenant du liquide hydraulique. C’est ce liquide qui est mis sous pression lorsque vous débrayez.

    Ce liquide hydraulique travaille en synergie avec le plateau d’embrayage afin d'enclencher la nouvelle vitesse souhaitée.

    En raison de son mode de fonctionnement, l’embrayage hydraulique est un circuit fermé. Aussi, il n’y a normalement aucune perte de liquide à déplorer (sauf en cas de fuite avérée). Pour autant, veillez régulièrement à vérifier le niveau du liquide d’embrayage. Il doit être toujours à son maximum pour assurer le bon fonctionnement du système. En effet, il peut arriver qu’une fuite apparaisse. Après l’avoir localisée, il convient bien évidemment de la colmater. Auquel cas, vous devrez procéder à la purge du liquide d’embrayage.

    Voir plus >

Obtenez un devis &
Un rendez-vous immédiat