logo autodistribution : entretien et réparation auto multimarques
Entretien & réparation auto multimarques
Nos garages

Vanne EGR

La vanne EGR est une pièce automobile qui sert à réduire les émissions polluantes de votre véhicule. C’est donc une pièce à visée écologique qui, lorsque défaillante, peut avoir de sérieuses conséquences sur le moteur. Située entre le collecteur d’échappement et le collecteur d’admission, elle exige un entretien fréquent pour maintenir son efficacité et ses performances.

Désormais obligatoires sur tous les moteurs diesel des récents véhicules, en accord avec les normes antipollution européennes, les vannes EGR continuent d’intriguer les automobilistes concernés, qui n’en comprennent pas toujours le fonctionnement.

Si l’objectif derrière l’existence de la vanne EGR est écologique, un mauvais entretien ou une vanne EGR défectueuse peuvent avoir un impact majeur sur le fonctionnement de votre véhicule. Raison pour laquelle il est important d’effectuer des contrôles réguliers de l’état de sa vanne EGR et d’adopter les mesures nécessaires, que cela soit pour le nettoyage, le remplacement ou le décalaminage de la vanne EGR dépendamment du diagnostic.

Au-delà de son impact technique, la vanne EGR est un composant important lors du contrôle technique et peut conduire au refus de délivrance du certificat technique en cas de défaillance ou de non-conformité.

Retrouvez dans ce guide conseil toutes les questions relatives à l’entretien d’une vanne EGR, des modalités de nettoyage et de décrassage en passant par les symptômes d’une EGR déficiente.

7 conseil(s) trouvé(s)


  • Comment décrasser la vanne EGR ?

    Comment décrasser la vanne EGR ?

    Le décrassage d’une vanne EGR nécessite un traitement spécifique et précis qui passe par l’usage d’une station d’injection d’hydrogène ou un autre nettoyant dédié afin de pouvoir constater des résultats encourageants. Ensuite, une station type carbon cleaning est reliée au circuit d’admission de la voiture pendant une à deux heures afin de noter l’état d’avancement du nettoyage. Après cette opération, vous serez à même de remarquer une nette amélioration des performances du moteur. Mais attention, il est important de faire réaliser ce travail par un professionnel qualifié, car dans le cas d’un encrassement prolongé, l’efficacité du résultat peut être altérée.

    Certaines marques de nettoyants mettent à disposition des automobilistes des additifs pour le nettoyage des réservoirs, avec une distinction claire entre ceux destinés aux voitures diesel et aux autres dédiés aux véhicules à moteur essence. Ces produits nettoyants sont rajoutés en tant que mélange lors du plein de carburant, facilitant ainsi le nettoyage et baissant l’impact des résidus charbonneux issus de la combustion des gaz sur la vanne EGR.

    Dans le cas où vous souhaiteriez effectuer un décalaminage de vanne EGR par vos soins, la chose est possible, mais elle ne sera pas réalisée de la meilleure manière. En effet, tandis que votre garagiste réalisera un décalaminage par hydrogène, sans équipement professionnel, vous pourrez uniquement décrasser légèrement la vanne EGR en faisant tourner le moteur en sur-régime. Il faudra d’abord vérifier que les niveaux d’encrassement soient faibles à moyens car dans le cas de taux élevés, l’intervention d’un garagiste est fortement requise. Pour ce faire, il convient d’augmenter la température du conduit d’échappement en roulant une bonne dizaine de minutes en sur-régime sur l’autoroute (entre 3000 et 3500 tours/min).

    Toutefois, si la vanne est vraiment encrassée, ce décrassage de la vanne EGR ne suffira pas : il faudra alors la démonter et la nettoyer avec un kit adapté ou aller chez votre garagiste qui procédera à un décalaminage par hydrogène. Cela est valable aussi pour les vannes EGR à moteur essence. La procédure est la suivante :

    1. Le moteur est mis au ralenti ;

    1. On introduit un mix d’oxygène et d’hydrogène durant une trentaine de minutes et jusqu’à 90 minutes dans l’admission d’air ;

    1. Les dépôts de calamine (résidus d’hydrocarbure) sont alors brûlés par ce mélange et décollés.

    Résultat : les pièces du moteur, dont la vanne EGR, sont nettoyées naturellement par ce procédé, tandis que le moteur gagne en puissance.

    Quelle que soit la méthode utilisée et à titre préventif, il est conseillé de décrasser la vanne EGR de son automobile tous les 15.000 Km ou une fois chaque année au minimum.

    Voir plus >
  • Comment diagnostiquer un problème de vanne EGR ?

    Comment diagnostiquer un problème de vanne EGR ?

    Vous pensez avoir tous les indicateurs de symptômes d’une vanne EGR bloquée ? Pour s’en assurer, il est conseillé de réaliser un diagnostic poussé chez votre garagiste AD. Les outils de diagnostic permettent de récupérer les erreurs moteur remontées par le calculateur moteur. En remontant la chaîne d’erreur on peut arriver à la certitude que la vanne EGR est défectueuse. Ensuite, si la vanne EGR est de type électrique, il est possible avec certains logiciels de l’activer pour vérifier son bon fonctionnement. Si c’est une vanne EGR pneumatique, il est possible de voir si la soupape bouge bien lorsqu’on l’actionne en dépression.

    Deux autres astuces pour diagnostiquer l’état d’une vanne EGR :

    • La position du clapet : si le clapet de la vanne est bloqué en position fermée, généralement le témoin pollution s’allume sur le tableau de bord ; en revanche, si le blocage du clapet de la vanne se fait position ouverte, les dégâts risquent d’être un peu plus importants étant donné qu’elle permet aux gaz d’échappement de pénétrer dans les chambres de combustion, entraînant la coupure possible du moteur.

    • Autre élément récurrent indiquant un problème de vanne EGR défectueuse : la réduction des performances du moteur, constatée surtout lors des moments de grande accélération. En cas de fuite causée par la vanne EGR, le turbo peut également en pâtir et souffrir d’une défaillance prématurée s’il n’est pas vite réparé et pris en charge dans les plus brefs délais, d’où l’importance d’un contrôle récurrent.

    La vanne EGR a tendance à s’épuiser plus facilement dans les cas de voitures à motorisation diesel. Elle laissera dans ce cas émaner de la fumée noire et une odeur désagréable de gaz, et démontrera d’autres signaux de détresse comme l’affichage sur le boîtier du témoin de gestion moteur, un ralenti instable surtout si la vanne est bloquée en position ouverte ainsi qu’une augmentation notable de la consommation de carburant.

    Voir plus >
  • Comment nettoyer une vanne EGR ?

    Comment nettoyer une vanne EGR ?

    Le nettoyage et l’entretien de la vanne EGR sont recommandés pour un meilleur fonctionnement de la pièce, surtout si vous circulez en ville. En effet, les vannes EGR s’encrassent plus rapidement lors de conduite à faible régime (à cause des feux tricolores, de la présence de piétons, ou autres ralentissements).

    Pour effectuer un nettoyage en bonne et due forme, il est nécessaire de débrancher la vanne EGR en enlevant le collier métallique de la tubulure via l’usage d’une pince à collier. Pendant cette opération, il faut bien veiller à ne pas faire tomber de pièces telles que les vis, les joints ou encore les écrous, sous peine d’endommager le moteur au prochain démarrage.

    Le démontage de la vanne EGR doit être réalisé avec précaution, car certains modèles sont difficilement accessibles. Nous vous conseillons de demander l'intervention d'un garage AD pour plus de sécurité. Aussi, il faut veiller à retirer la calamine et pulvériser un spray nettoyant, le laisser agir, puis procéder au grattage. Une fois l'opération effectuée, il sera nécessaire de remonter la vanne EGR dans son état initial.

    Il est également important de verser une quantité du nettoyant dans le réservoir, et cela pour décrasser les endroits inaccessibles (s'assurer toutefois avant que le réservoir contienne au minimum 20 litres de carburant). Une fois que cela est fait, il ne vous reste plus qu'à prendre la route avec votre voiture et rouler en la faisant monter dans les tours. Cela permet une activation rapide du pouvoir nettoyant du mélange créé dans le réservoir et désencrasse efficacement la vanne EGR ainsi que le filtre à particules.


    Une autre option pour nettoyer reste le décalaminage de la vanne EGR à l’aide d’une machine dédiée qui se chargera d’éliminer le surplus de calamine entreposé sur la vanne. L’opération est valable également pour les vannes EGR des moteurs essence.

    Voir plus >
  • Comment savoir si une vanne EGR est HS ?

    Comment savoir si une vanne EGR est HS ?

    Comment savoir si une vanne EGR est HS ? Plusieurs indices vous indiquent un mauvais fonctionnement de la vanne EGR et l’éventuelle nécessité d’un remplacement nécessaire :

    • Le premier est un encrassement visible du moteur, indiquant une forte accumulation de suies, de calamine et de dépôts bouchant les injecteurs et empêchant un usage optimal. Cela se remarque par une perte en puissance à l’accélération et des calages du véhicule lors des phases de démarrage comme au feu rouge ou après un stop.

    • Le second indicateur d’un problème de vanne EGR est la perte en puissance du turbo, surtout lorsqu’il s’agit de survenir à bas-régime. Cela est dû au dysfonctionnement du clapet mobile, responsable de la gestion de la plus grande partie des gaz d’échappement.

    • Un troisième facteur important à considérer est l’apparition du voyant moteur jaune sur le tableau de bord, dans quel cas il est conseillé de mettre le véhicule en mode dégradé afin de rouler en toute sécurité et à vitesse réduite jusqu’au prochain garage pour un remplacement de vanne EGR. Prudence est de mise dans cette situation afin de préserver au mieux les éléments du moteur.

    Ces symptômes indiquent également un dysfonctionnement du débitmètre, qui est le capteur responsable de la masse d’air admise dans le moteur ainsi que du contrôle de la température. Quand ce débitmètre est exposé à l’air pénétrant dans la voiture et qu’il est soumis à tous les éléments impurs et polluants, il peut souffrir d’encrassement avec le temps et en l’occurrence tomber en panne.

    Voir plus >
  • Quel produit pour nettoyer une vanne EGR ?

    Quel produit pour nettoyer une vanne EGR ?

    Pour effectuer le décalaminage de la vanne EGR, il est important de se munir d’un nettoyant efficace, à même de venir à bout des nombreux dépôts de saletés accumulés. Il suffit donc de vaporiser le produit et de le laisser agir pendant un moment. Il faudra par la suite essuyer toute trace restante avant d’opérer la remise en marche du véhicule avec lequel il faudra rouler à haut régime jusqu’à combustion des suies qui l’encrassent.

    Vous pourrez retrouver les kits de sprays nettoyants et les bombes aérosols pour vannes EGR dans les garages du réseau AD ou sur les sites de vente en ligne. Ces kits tout prêts sont assez faciles d’utilisation, n’exigent aucun démontage et impliquent deux étapes essentielles : l’injection du produit dans l’admission du moteur en marche ainsi que la dilution d’un second nettoyant dans le réservoir de carburant. Sachez toutefois que si votre problème de vanne EGR résiste à cette solution, c’est qu’un avis de garagiste est sans doute requis pour un diagnostic approfondi de la situation.

    Concernant les vannes EGR des moteurs essence, il est possible d’effectuer un nettoyage efficace sans démontage à l’aide produits spécialisés qui vont s’attaquer aux résidus de saleté présents dans la chambre de combustion, la soupape d’admission, les injecteurs, le boîtier d’admission, le boîtier papillon des gaz et l’intégralité du système d’admission. Procéder à un profond nettoyage peut prendre un certain temps lorsque la vanne EGR s’avère assez difficile d’accès. On peut accélérer le nettoyage en utilisant des nettoyants pour freins ou des solutions dégrippantes pour arriver au résultat escompté.

    Voir plus >
  • Faut-il nettoyer ou changer une vanne EGR ?

    Faut-il nettoyer ou changer une vanne EGR ?

    Quand une vanne EGR semble mal fonctionner, la première action à envisager est un nettoyage profond de la pièce. En effet, parmi les problèmes récurrents de vanne EGR, il y a le dépôt de particules qui s’entassent et finissent par boucher les injecteurs et les recouvrir d’une épaisse couche noire.

    Dans certains cas, la saleté et la crasse accumulées peuvent entraver le passage des gaz d’échappement, ce qui empêchera parfois l’ouverture et la fermeture de la vanne de manière optimale. Dans la plupart des cas, il n’y a pas de besoin de procéder au remplacement de la vanne EGR d’une voiture : un simple démontage de la vanne EGR suivi de son nettoyage suffisent pour faire en sorte qu’elle fonctionne de nouveau correctement.

    D’autres astuces sont utiles pour la prolongation de la durée de vie de la vanne EGR, telles que la réalisation d’un décalaminage fréquent du moteur et de l’échappement, car cette action permet un nettoyage en profondeur de la calamine grâce notamment à l’injection d’un nettoyant efficace dans le système d’échappement. Une autre solution consiste à rouler à haut régime sur l’autoroute afin de procéder à la régénération du filtre à particules et du catalyseur, brûlant ainsi de manière effective les saletés.

    Pour avoir une idée de la durée de vie de votre vanne EGR, il est conseillé de se référer au carnet d’entretien du constructeur, car elle doit généralement être changée en moyenne après tous les 150 000 km. Pour en augmenter la longévité, il est conseillé de l’entretenir et de procéder à son nettoyage de manière régulière. Dans le cas contraire, de nombreux problèmes seront rencontrés tels que la perte de puissance, l’émission de fortes fumées noires, l’allumage du voyant antipollution et vous constaterez des performances du moteur réduites. Si tel est le cas, un passage dans un garage AD vous permettra de diagnostiquer rapidement si la vanne EGR est en cause ou pas.

    Voir plus >
  • Quels sont les symptômes d'une vanne EGR défectueuse ?

    Quels sont les symptômes d'une vanne EGR défectueuse ?

    Il arrive que l’on constate parfois une baisse conséquente de la performance d’une vanne EGR. Alors quels sont les symptômes d’une vanne EGR encrassée ? Comment reconnaître et identifier une défaillance du système ?

    Pour arriver à détecter un problème de vanne EGR, il est important de garder en tête certains indicateurs comme l’apparition de fumée noire importante ou encore l’allumage du voyant moteur de pollution.

    Les autres symptômes attestant d’un problème de fonctionnement de la vanne EGR sont :

    • Le moteur perd en puissance.

    • Le moteur montre des soucis de démarrage.

    • La voiture avance par à-coups pendant la conduite.

    • Le voyant d’alerte des gaz d'échappement s’allume.

    • L’automobile qui se met à caler toute seule et de manière répétitive.

    • Lors du contrôle technique, la voiture est recalée à la pollution…

    La circulation des gaz d'échappement encrasse les conduits et peut conduire à l’obstruction de la vanne par la calamine. Le système est ainsi mis à rude épreuve à force de contraintes répétitives, ce qui a un impact sur la durée de vie donnée de la vanne EGR.

    Pour résumer concernant les problèmes de vanne EGR, le symptôme principal est une perte de puissance. Si le problème n’en est qu’au début, un simple démontage et nettoyage pourra permettre de retrouver un fonctionnement normal et de rétablir la puissance du moteur. Mais si le volet est complètement bloqué par les déchets, on vous proposera sans doute de changer carrément la vanne parce qu’un profond nettoyage ne suffira pas.

    Voir plus >

Obtenez un devis &
Un rendez-vous immédiat