logo autodistribution : entretien et réparation auto multimarques
Entretien & réparation auto multimarques
Nos garages

Comment éviter une contre visite ?

Depuis le 20 mai 2018, la nouvelle législation prévoit une contre visite en cas de défaillance majeure détectée et une immobilisation du véhicule pour un point critique constaté. La contre visite doit obligatoirement avoir lieu dans un délai de deux mois et exige une réparation avant un nouveau contrôle de conformité. Le contrôle technique des freins peut être un motif de refus de validation. Cet organe majeur pour la sécurité des usagers de la route fait l’objet d’une vérification au contrôle technique : l’usure des plaquettes de freins et l’état des disques sont soumis au banc de tests. Pour éviter des frais et un rendez-vous supplémentaires avec la contre visite, il est nécessaire de réaliser régulièrement une révision de l’automobile en fonction du kilométrage. Chaque vérification est l’occasion de faire le tour des pièces d'usure ainsi qu’un diagnostic électronique. De même, il faut veiller à ce que le moteur respecte bien les normes anti-pollution. Toutes ces vérifications en amont épargnent au conducteur une panne ou une deuxième présentation du véhicule au technicien agréé par le préfet du département. Il est dommage de revenir pour un frein à main au contrôle technique alors qu’un ajustement dans le réglage des câbles suffit à respecter la réglementation du code de la route. Pour que l’obtention de la vignette sur le pare-brise et du timbre sur la carte grise restent une simple formalité, il est indispensable d’effectuer une pré-visite au contrôle technique. Un garagiste agréé fait un bilan complet pour préparer le contrôle technique. En tant que professionnel, il connaît les différents points de vérification du contrôle technique.

Voir tous les autres conseils Contrôle technique >