logo autodistribution : entretien et réparation auto multimarques
Garage et carosserie : entretien & réparation auto
Nos garages

Pré Contrôle Technique

Qu’est-ce qu’un précontrôle technique ?

Saviez-vous que vous pouviez réaliser un pré-contrôle technique ? Pour les véhicules en circulation depuis plus de quatre ans, le contrôle technique constitue une obligation légale. Un bon entretien permet d’éviter le diagnostic de défaillances mineures, majeures ou critiques lors du passage de votre voiture. Il est également recommandé de prendre un rendez-vous afin d’effectuer un précontrôle technique. Quelles sont les informations essentielles à connaître sur ce service ? Retour sur ses spécificités, ainsi que sur ses avantages.

En quoi consiste le précontrôle technique ?

Le précontrôle technique est une visite où votre voiture est passée en revue avec le même soin que le contrôle technique "officiel". Cela permet d’anticiper d’éventuels défauts ou défaillances techniques. En fonction de leur gravité, ceux-ci peuvent nécessiter des réparations. S’ils sont diagnostiqués lors du contrôle technique, il faut effectuer une contre-visite. Pour les problèmes les plus graves, le véhicule peut faire l’objet d’une immobilisation immédiate ou sous 24 heures.

Il est donc intéressant de prévoir un précontrôle technique afin d’éviter des formalités et des délais supplémentaires liés aux réparations exigées. Par ailleurs, il ne présente aucune obligation et se fait toujours à votre initiative. Vous n’êtes donc pas tenu(e) par une date d’échéance. À titre indicatif, il a une valeur informative et non légale. Il ne dispense en rien de prendre rendez-vous pour réaliser le contrôle technique de votre voiture. On peut alors le considérer comme un examen préliminaire pour effectuer les réparations nécessaires avant et non après le contrôle technique.

Quand et vers qui se tourner pour gérer votre précontrôle technique ?

Pour rappel, le contrôle technique se fait uniquement dans un centre agréé par l’État. Dans le cas contraire, cela entraîne sa nullité. De plus, le professionnel contrevenant s’expose à des poursuites. En fonction des prestations proposées par un spécialiste, vous avez la possibilité de laisser votre voiture au garage pour le contrôle technique. Cela ne signifie pas qu’il le réalise, mais il se charge de l’amener et de la récupérer en centre agréé. La prise de rendez-vous avec ce dernier lui incombe. Quant à la facturation, elle se fait auprès du garagiste. Autrement dit, vous confiez votre véhicule comme pour d’autres opérations de maintenance, par exemple la vidange ou la révision annuelle.

Quant au précontrôle technique, il peut être effectué par un concessionnaire automobile ou encore par un garagiste. Vous pouvez le prévoir selon vos disponibilités. Néanmoins, anticipez la fin de validité du précédent contrôle technique pour prendre rendez-vous auprès d’un professionnel, comme un garage du réseau AD. Tout dépend aussi de son planning et de sa capacité à prendre en charge votre demande. Par mesure de précaution, réalisez-le trois mois avant la visite du contrôle technique.

Comment se déroule un précontrôle technique ?

Parfois appelé prévisite pour le contrôle technique, le précontrôle se base sur des points de vérification précis. Parmi les éléments et équipements de votre voiture, un professionnel s’attarde en priorité sur :

· les pneumatiques, les suspensions et les essieux ;

· les dispositifs de sécurité, comme le klaxon ou les ceintures du conducteur et des passagers ;

· le système de freinage (disques et plaquettes ou tambours) ;

· l’état des rétroviseurs, vitres et pare-brise ;

· les optiques et les feux ;

· la ligne d’échappement ;

· la direction, le châssis et les amortisseurs…

Il s’agit d’une sélection non exhaustive qui peut comprendre d’autres points de contrôle, par exemple le niveau d’émissions polluantes du véhicule et celui des liquides. En règle générale, la durée d’un précontrôle technique est estimée à 30 minutes. Tout dépend du nombre d’éléments vérifiés. S’ils présentent des similarités dans leur déroulement, la grande différence entre le précontrôle et le contrôle technique tient au caractère officiel et légal de ce dernier. En effet, le précontrôle a une valeur informelle. Il sert à vous organiser pour gérer les réparations de votre voiture.

Quels sont les principaux avantages du précontrôle technique ?

La réalisation du précontrôle technique possède de nombreux atouts. Il améliore vos chances d’obtenir un avis favorable lors du contrôle technique. Ainsi, vous pouvez prévoir les opérations d’entretien pour passer cette obligation légale et, surtout, prendre la route en toute sécurité. Vous disposez ainsi de conseils personnalisés quant à l’état de votre véhicule. Cette démarche permet de vous préparer dans les meilleures conditions au contrôle technique. Toutefois, le précontrôle technique ne garantit pas un avis favorable.

Grâce au précontrôle technique, il est également plus facile de gérer les dépenses budgétaires et d’effectuer un comparatif sur la base de plusieurs devis. En effet, un avis défavorable impose le passage d’une contre-visite dans un délai de deux mois. Cet intervalle de temps sert à entreprendre les réparations dues aux défauts majeurs constatés, par exemple une usure avancée des plaquettes de frein, des suspensions vétustes ou une direction assistée non fonctionnelle. En cas de défaillances critiques, ce délai peut même passer à 24 heures avant d’entraîner l’immobilisation du véhicule.

Combien coûte un précontrôle technique ?

Au même titre que le tarif du contrôle technique, le coût d’un précontrôle ne fait l’objet d’aucune réglementation légale. Il est donc libre et dépend du professionnel sollicité, d’où l’importance de demander un devis ou le montant des prestations avant de s’engager. Il peut faire l’objet d’une somme forfaitaire, ou s’appuyer sur plusieurs critères d’estimation. Parmi ceux-ci, on retrouve :

· le type de véhicule et sa date de mise en circulation ;

· la motorisation : essence, diesel, électrique, hybride… ;

· la localisation géographique du professionnel.

Le prix d’un précontrôle technique débute chez AD à 20 euros. Certains garagistes proposent même sa gratuité, notamment pour remercier la fidélité de leurs clients. Pour information, tous les centres auto et professionnels ne présentent pas systématiquement ce type de service.

Il faut donc vous renseigner au préalable. En théorie, tous les véhicules sont éligibles au passage du précontrôle. Pensez aussi à demander la nature des différents points de contrôle. Les défaillances majeures et critiques sont toujours signalées. En revanche, les défaillances mineures peuvent être avancées ou non, à la convenance du garagiste.

Qu’est-ce qu’un précontrôle technique ?

Saviez-vous que vous pouviez réaliser un pré-contrôle technique ? Pour les véhicules en circulation depuis plus de quatre ans, le contrôle technique constitue une obligation légale. Un bon entretien permet d’éviter le diagnostic de défaillances mineures, majeures ou critiques lors du passage de votre voiture. Il est également recommandé de prendre un rendez-vous afin d’effectuer un précontrôle technique. Quelles sont les informations essentielles à connaître sur ce service ? Retour sur ses spécificités, ainsi que sur ses avantages.

En quoi consiste le précontrôle technique ?

Le précontrôle technique est une visite où votre voiture est passée en revue avec le même soin que le contrôle technique "officiel". Cela permet d’anticiper d’éventuels défauts ou défaillances techniques. En fonction de leur gravité, ceux-ci peuvent nécessiter des réparations. S’ils sont diagnostiqués lors du contrôle technique, il faut effectuer une contre-visite. Pour les problèmes les plus graves, le véhicule peut faire l’objet d’une immobilisation immédiate ou sous 24 heures.

Il est donc intéressant de prévoir un précontrôle technique afin d’éviter des formalités et des délais supplémentaires liés aux réparations exigées. Par ailleurs, il ne présente aucune obligation et se fait toujours à votre initiative. Vous n’êtes donc pas tenu(e) par une date d’échéance. À titre indicatif, il a une valeur informative et non légale. Il ne dispense en rien de prendre rendez-vous pour réaliser le contrôle technique de votre voiture. On peut alors le considérer comme un examen préliminaire pour effectuer les réparations nécessaires avant et non après le contrôle technique.

Quand et vers qui se tourner pour gérer votre précontrôle technique ?

Pour rappel, le contrôle technique se fait uniquement dans un centre agréé par l’État. Dans le cas contraire, cela entraîne sa nullité. De plus, le professionnel contrevenant s’expose à des poursuites. En fonction des prestations proposées par un spécialiste, vous avez la possibilité de laisser votre voiture au garage pour le contrôle technique. Cela ne signifie pas qu’il le réalise, mais il se charge de l’amener et de la récupérer en centre agréé. La prise de rendez-vous avec ce dernier lui incombe. Quant à la facturation, elle se fait auprès du garagiste. Autrement dit, vous confiez votre véhicule comme pour d’autres opérations de maintenance, par exemple la vidange ou la révision annuelle.

Quant au précontrôle technique, il peut être effectué par un concessionnaire automobile ou encore par un garagiste. Vous pouvez le prévoir selon vos disponibilités. Néanmoins, anticipez la fin de validité du précédent contrôle technique pour prendre rendez-vous auprès d’un professionnel, comme un garage du réseau AD. Tout dépend aussi de son planning et de sa capacité à prendre en charge votre demande. Par mesure de précaution, réalisez-le trois mois avant la visite du contrôle technique.

Comment se déroule un précontrôle technique ?

Parfois appelé prévisite pour le contrôle technique, le précontrôle se base sur des points de vérification précis. Parmi les éléments et équipements de votre voiture, un professionnel s’attarde en priorité sur :

· les pneumatiques, les suspensions et les essieux ;

· les dispositifs de sécurité, comme le klaxon ou les ceintures du conducteur et des passagers ;

· le système de freinage (disques et plaquettes ou tambours) ;

· l’état des rétroviseurs, vitres et pare-brise ;

· les optiques et les feux ;

· la ligne d’échappement ;

· la direction, le châssis et les amortisseurs…

Il s’agit d’une sélection non exhaustive qui peut comprendre d’autres points de contrôle, par exemple le niveau d’émissions polluantes du véhicule et celui des liquides. En règle générale, la durée d’un précontrôle technique est estimée à 30 minutes. Tout dépend du nombre d’éléments vérifiés. S’ils présentent des similarités dans leur déroulement, la grande différence entre le précontrôle et le contrôle technique tient au caractère officiel et légal de ce dernier. En effet, le précontrôle a une valeur informelle. Il sert à vous organiser pour gérer les réparations de votre voiture.

Quels sont les principaux avantages du précontrôle technique ?

La réalisation du précontrôle technique possède de nombreux atouts. Il améliore vos chances d’obtenir un avis favorable lors du contrôle technique. Ainsi, vous pouvez prévoir les opérations d’entretien pour passer cette obligation légale et, surtout, prendre la route en toute sécurité. Vous disposez ainsi de conseils personnalisés quant à l’état de votre véhicule. Cette démarche permet de vous préparer dans les meilleures conditions au contrôle technique. Toutefois, le précontrôle technique ne garantit pas un avis favorable.

Grâce au précontrôle technique, il est également plus facile de gérer les dépenses budgétaires et d’effectuer un comparatif sur la base de plusieurs devis. En effet, un avis défavorable impose le passage d’une contre-visite dans un délai de deux mois. Cet intervalle de temps sert à entreprendre les réparations dues aux défauts majeurs constatés, par exemple une usure avancée des plaquettes de frein, des suspensions vétustes ou une direction assistée non fonctionnelle. En cas de défaillances critiques, ce délai peut même passer à 24 heures avant d’entraîner l’immobilisation du véhicule.

Combien coûte un précontrôle technique ?

Au même titre que le tarif du contrôle technique, le coût d’un précontrôle ne fait l’objet d’aucune réglementation légale. Il est donc libre et dépend du professionnel sollicité, d’où l’importance de demander un devis ou le montant des prestations avant de s’engager. Il peut faire l’objet d’une somme forfaitaire, ou s’appuyer sur plusieurs critères d’estimation. Parmi ceux-ci, on retrouve :

· le type de véhicule et sa date de mise en circulation ;

· la motorisation : essence, diesel, électrique, hybride… ;

· la localisation géographique du professionnel.

Le prix d’un précontrôle technique débute chez AD à 20 euros. Certains garagistes proposent même sa gratuité, notamment pour remercier la fidélité de leurs clients. Pour information, tous les centres auto et professionnels ne présentent pas systématiquement ce type de service.

Il faut donc vous renseigner au préalable. En théorie, tous les véhicules sont éligibles au passage du précontrôle. Pensez aussi à demander la nature des différents points de contrôle. Les défaillances majeures et critiques sont toujours signalées. En revanche, les défaillances mineures peuvent être avancées ou non, à la convenance du garagiste.

Obtenez un devis &
Un rendez-vous immédiat

Choisissez votre prestation

4.30/5 sur 6664 avis Goodays
4.30/5 sur 6664 avis Goodays
Je choisis ma prestation
J’obtiens un devis immédiat
Je prends rendez-vous

toutes les prestations pour l’entretien de votre auto