logo autodistribution : entretien et réparation auto multimarques
Garage et carosserie : entretien & réparation auto
Nos garages

Liquide de refroidissement & chauffage

Le liquide de refroidissement est un fluide dont les fonctions sont de réguler la température du moteur (protection contre la surchauffe et le gel), de limiter le dépôt de calcaire et de prévenir la corrosion. En fonctionnement, le moteur chauffe à plus de 100ºC. Certains de ses composants (le joint de culasse par exemple) ne doivent pas trop monter en température sous peine de se détériorer. Le liquide de refroidissement circule dans le circuit de refroidissement (vers le radiateur) pour éviter les surchauffes. Il convient de vérifier et de faire une purge du liquide de refroidissement. Il faut également penser à le changer régulièrement le liquide pour conserver un moteur en bon état de fonctionnement et assurer sa durabilité.

Le liquide de refroidissement est un fluide dont les fonctions sont de réguler la température du moteur (protection contre la surchauffe et le gel), de limiter le dépôt de calcaire et de prévenir la corrosion. En fonctionnement, le moteur chauffe à plus de 100ºC. Certains de ses composants (le joint de culasse par exemple) ne doivent pas trop monter en température sous peine de se détériorer. Le liquide de refroidissement circule dans le circuit de refroidissement (vers le radiateur) pour éviter les surchauffes. Il convient de vérifier et de faire une purge du liquide de refroidissement. Il faut également penser à le changer régulièrement le liquide pour conserver un moteur en bon état de fonctionnement et assurer sa durabilité.

8 conseil(s) trouvé(s)


  • Quels sont les symptômes d’air dans le circuit de refroidissement ?

    Quels sont les symptômes d’air dans le circuit de refroidissement ?

    Vous vous demandez quels sont les symptômes d'air dans le circuit de erfroidissement ? Si vous n'êtes pas mécano, rendez-vous directement dans un garage proche de chez-vous en faisant un devis en ligne. Sinon, les signes qu’une purge de liquide de refroidissement a été mal effectuée et a laissé de l’air dans le système sont les suivants :

    Premières disponibilités sous quelques jours seulement !

    • Le voyant de température du tableau de bord est allumé ;
    • Le moteur est en surchauffe.

    Une purge incorrectement réalisée peut provoquer des fuites. Les symptômes suivants doivent vous alerter :

    • Le niveau du liquide de refroidissement dans le vase d’expansion est en dessous de son niveau minimal ;
    • Vous observez de la fumée ;
    • Du liquide s’écoule de votre voiture.

    Si le niveau du liquide de refroidissement a baissé après une purge mais que vous n’observez aucune fuite, la défaillance vient probablement de la pompe à eau.

    Vous êtes maintenant bien informé pour contrôler et identifier un dysfonctionnement de votre véhicule lié à un problème de liquide de refroidissement. En cas de doute, ne prenez aucun risque, car les dégâts occasionnés par une mauvaise purge peuvent faire grimper très vite la facture. Demandez un diagnostic auprès d’unmécanicien AD pour une prise en charge professionnelle de votre véhicule.

    Voir plus >
  • Quel liquide de refroidissement choisir ?

    Quel liquide de refroidissement choisir ?

    Il est temps de faire une purge de liquide de refroidissement sur votre voiture et vous ne savez pas quel liquide choisir ? Le liquide de refroidissement est composé d’eau, d’antigel et d’anticorrosif. Ils sont de trois sortes, relatives à des technologies différentes :

    Premières disponibilités sous quelques jours seulement !

    • Les minéraux : les IAT (Inorganic Additive Technology) sont destinés aux voitures anciennes, ils ne sont plus adaptés aux moteurs récents ;
    • Les organiques : les OAT (Organic Additive Technology), autrement appelés liquides universels, respectent mieux l’environnement et sont souvent miscibles, on peut les mélanger à d’autres liquides de refroidissement ;
    • Les hybrides : les HOAT (Hybrid Organic Additive Technology) sont un mélange des deux précédents et répondent à des critères d’exigence de certains constructeurs.

    Les liquides de refroidissement organiques sont de meilleure qualité que les minéraux et protègent mieux votre moteur. Les liquides de refroidissement minéraux sont dits de type C et les organiques de type D ou G. Incolores à la base, c’est le fabricant qui les colore pour en indiquer les spécificités. Les liquides de type C sont de couleur bleue ou verte, ceux de type D ou G, de couleur jaune, rouge ou rose. Sauf à choisir spécifiquement des liquides de refroidissement miscibles, il est déconseillé de les mélanger, vous risquez une réaction des additifs, des bouchons dans le circuit ou des problèmes mécaniques.

    Ils se différencient aussi par leurs températures de gel et d’ébullition :

    • Type 1 : la température d’ébullition est de 155 °C et celle de gel est de −15 °C ;
    • Type 2 : la température d’ébullition est de 108 °C et celle de gel de −18 °C ;
    • Type 3 : la température d’ébullition est de 155 °C et celle de gel de −35 °C.

    Si vous habitez dans une région froide ou circulez en montagne en hiver, le type 3 est le mieux adapté, tandis que le type 1 convient au climat méditerranéen et le type 2 au climat tempéré. Suivre les instructions du constructeur dans le carnet d’entretien est la solution de sécurité pour savoir quel liquide de refroidissement choisir afin qu’il soit adapté à votre véhicule et à vos conditions d’utilisation.


    Contrôlez régulièrement votre liquide de refroidissement : en cas de manque, vous risquez une surchauffe du moteur et la dégradation de certaines pièces. Le niveau du liquide doit être entre les graduations minimales et maximales affichées sur le vase d’expansion. Si le niveau est bas, vérifiez en premier lieu qu’il ne s’agit pas d’une fuite avant de refaire le niveau.

    Voir plus >
  • Pourquoi le niveau du liquide de refroidissement baisse ?

    Pourquoi le niveau du liquide de refroidissement baisse ?

    Il est indispensable de contrôler régulièrement, plusieurs fois par an et systématiquement avant un long trajet, le niveau de liquide du circuit de refroidissement. Si vous observez des baisses du niveau de liquide de refroidissement, il convient d’en analyser les sources afin de faire la distinction entre la présence d’une fuite et une consommation normale.

    Avant d’inspecter votre circuit de refroidissement, garez votre véhicule sur une surface plane et attendez que le moteur soit froid sous peine de brûlure au moment de l’ouverture du capot et du contrôle des niveaux. Si le bocal du liquide de refroidissement est ouvert à chaud, le fluide sous pression peut gravement vous brûler.

    Pour procéder à la vérification, identifiez le bocal d’expansion (c’est un bac en plastique transparent) qui contient le liquide de refroidissement. Son niveau doit se situer entre les deux repères affichés sur le contenant :

    • Le niveau minimum indique un seuil minimal, si vous observez que le niveau est en dessous, il faudra rajouter du liquide de refroidissement.
    • Le niveau maximal : le niveau du liquide de refroidissement ne doit pas le dépasser sinon il y a un risque de débordement.

    Quand le niveau est inférieur au minimum, la cause peut venir d’une fuite. Pour écarter cette hypothèse avant de refaire le niveau, il faut procéder à certaines vérifications. Différentes défaillances peuvent être à la source d’une fuite :

    • Les durites sont endommagées ou desserrées.
    • Le radiateur (pièce située à l’avant de la voiture et recevant potentiellement des projections) est percé.
    • Le joint d’étanchéité de la pompe à eau est défectueux.
    • Et le joint de culasse, entre la culasse et le bloc-moteur, est endommagé.

    La fuite n’est pas forcément visible du premier coup d'œil. De même, il existe bien d’autres raisons qui peuvent vous pousser à remplacer le liquide de refroidissement. Voici quelques exemples de causes d’un changement de liquide:

    • Le vase d’expansion est défectueux, il peut être fissuré ou percé et donc ne plus être étanche.
    • La pompe à eau est défaillante et ne permet pas au liquide de refroidissement une circulation normale.
    • Le radiateur est détérioré, le liquide de refroidissement n’est plus refroidi et a perdu son efficacité.
    • L’échangeur qui sépare eau et huile est défectueux et entraîne une consommation excessive de liquide de refroidissement.

    Bon à savoir : pensez également à réaliser une vidange de temps en temps. Chez AD, le prix de la purge de liquide de refroidissement commence à 15€ seulement.

    Voir plus >
  • Quels sont les symptômes d’une mauvaise purge du liquide de refroidissement ?

    Quels sont les symptômes d’une mauvaise purge du liquide de refroidissement ?

    Le symptôme d’une mauvaise purge de liquide de refroidissement est très simple à détecter : il s’agit d’une surchauffe du moteur.

    Le circuit de refroidissement ne maintient plus les pièces du moteur à une température assurant le bon fonctionnement. Le liquide de refroidissement, dont la fonction est de circuler autour des cylindres moteurs pour en récupérer la chaleur et la restituer au radiateur pour l’évacuer, ne joue plus son rôle.

    C’est l’air présent dans le circuit de refroidissement qui empêche le refroidissement correct du moteur. Une température trop élevée est dangereuse pour le bon fonctionnement de la voiture. Le risque d’endommagement de certaines pièces comme le joint de culasse est bien réel, voire la mise hors d’usage du moteur.

    Voir plus >
  • Que faire lorsque le voyant du liquide de refroidissement est rouge ?

    Que faire lorsque le voyant du liquide de refroidissement est rouge ?

    Le liquide de refroidissement est un élément essentiel au bon fonctionnement du moteur, et donc du véhicule, en empêchant qu’il ne surchauffe.

    Un voyant de liquide de refroidissement allumé peut être un indicateur:

    o D’une surchauffe du liquide

    o D’une défaillance du capteur de température

    Si le voyant s’allume, la meilleure procédure à suivre est de garer votre voiture en sécurité et contrôler à froid le radiateur, le thermostat et le capteur de température. Il est également important de vérifier le niveau de liquide de refroidissement. Peut-être faut-il faire une purge du liquide de refroidissement.

    Si vous n’êtes pas serein d’effectuer ces vérifications vous-même, un des experts AD peut s’en occuper pour vous. Alors, n’hésitez plus à prendre rendez-vous sur AD.fr!

    Voir plus >
  • Purge liquide de refroidissement : pourquoi la faire ?

    Purge liquide de refroidissement : pourquoi la faire ?

    Attention au coup de chaud ! Comme vous, votre moteur a besoin de fraîcheur. Le liquide de refroidissement est donc un élément incontournable pour sa bonne santé, puisqu'il participe à maintenir sa température à un niveau suffisamment bas pour ne pas engendrer d'usure ou de casse (en général autour de 90 à 100°C).

    Sa bonne circulation permet également de réduire la consommation et les émissions de CO2. Il fait donc l'objet de toutes les attentions des constructeurs automobiles.

    Comme l'huile moteur, le liquide de refroidissement doit être vidangé et remplacé régulièrement pour conserver ses propriétés. La purge du circuit fait également partie de l'opération de nettoyage nécessaire.

    Les professionnels du réseau AD peuvent vous aider à effectuer purge et remplacement en toute sérénité. Nos experts sont formés pour intervenir sur toutes les marques.

    Purge du liquide de refroidissement : pourquoi c'est important ?

    L'enjeu, c'est bien évidemment d'éviter la casse moteur.

    Les frottements et la combustion nécessaires pour générer la force de traction de votre moteur engendre logiquement de la chaleur. Or, une température excessive peut avoir des conséquences désastreuses.

    Sans le liquide de refroidissement, la température de votre moteur continuerait de monter de plusieurs centaines de degrés, jusqu’à faire fondre ses composants, et provoquer une casse irréversible, entraînant l’immobilisation du véhicule et une facture salée.

    Mais ce même liquide de refroidissement perd au fil du temps ses propriétés et refroidit de moins en moins efficacement le moteur, ce qui peut avoir des conséquences négatives sur le long terme. C’est pourquoi il est important de vérifier régulièrement son niveau et sa qualité, et de procéder au remplacement et à la purge du liquide de refroidissement si besoin pour conserver votre moteur à des températures acceptables.

    Jamais de l'eau...

    Il est recommandé de ne jamais utiliser de l'eau comme liquide de refroidissement. Le risque numéro 1 est le froid. En cas de température négative, l'eau peut geler et se dilater. En cas de démarrage du moteur, la glace peut endommager le système, notamment la pompe à eau.

    Les experts AD utilisent des liquides de refroidissement spécifiques conçus pour cet usage, capables de ne pas geler même par -20°C de température extérieure.

    Vidange de liquide de refroidissement : c’est quand ?

    Des signes inquiétants

    Des vérifications s’imposent en cas d’inquiétude ou de voyant allumé.

    Rappelez-vous néanmoins qu’avant toute vérification du moteur, il est important de couper le contact de la voiture et de laisser le temps de refroidir. Voici ces signes à surveiller régulièrement :

    · Bruit inhabituel en provenance du moteur : si vous entendez un bruit inhabituel de frottement ou métallique en provenance de votre moteur, il est important de faire cette vérification le plus tôt possible. Bien que ce symptôme puisse être la conséquence d’autres problèmes dans le moteur, la vérification du niveau de liquide de refroidissement est facile et rapide à faire.

    · Vérification du niveau du liquide de refroidissement : il n’est pas nécessaire d’attendre un signal auditif ou visuel pour décider d’effectuer cette vérification. Si le liquide peut rester jusqu’à une année dans le moteur, son niveau, lui, a une tendance à diminuer avec le temps et l’utilisation de la voiture. Pensez donc à faire cette vérification environ une fois par mois.

    · Un voyant du tableau de bord allumé : les voitures modernes préviennent quand il est temps de procéder au remplacement et à la purge du liquide de refroidissement.

    AD, des garagistes de confiance

    Si vous souhaitez confier votre véhicule à AD pour effectuer le remplacement et la purge de votre liquide de refroidissement, nous nous assurerons d’effectuer un travail de qualité le plus rapidement possible pour vous rendre votre véhicule en parfait état.

    Voir plus >
  • Changer thermostat de voiture : combien coûte son remplacement ?

    Changer thermostat de voiture : combien coûte son remplacement ?

    Pièce centrale dans la régulation de la température du moteur, le thermostat doit parfois être remplacé. Fonctionnement, durée de vie, étapes pour son remplacement, budget à prévoir… voici tout ce qu’il y a à savoir sur le changement de thermostat d’une voiture.

    Comment fonctionne le thermostat dans un moteur de voiture ?

    Le thermostat (aussi appelé calorstat) fait partie des éléments qui permettent le bon fonctionnement du circuit de refroidissement de votre véhicule. Dans ce circuit de refroidissement, le thermostat joue le rôle de régulateur de la température. En pratique, le thermostat prend la forme d’une vanne qui s’ouvre et se ferme selon la nécessité ou non d’associer le système de refroidissement au moteur. Lorsque la température du moteur devient trop élevée, la vanne s’ouvre pour permettre l’accès du moteur au système de refroidissement du véhicule. Lorsque la température du moteur est comprise dans les normes standard (ou est trop basse, comme lors du démarrage du véhicule), la vanne se referme pour séparer le moteur du système de refroidissement. Le thermostat permet ainsi de réguler la température du liquide de refroidissement pour la maintenir entre 95 et 110 °C. À noter que le thermostat agit bien sur le système de refroidissement du moteur, et non sur le système de chauffage du véhicule.

    Thermostat vs calorstat : quelle est la différence ?

    Aucune ! Les deux termes, thermostat et calorstat, désignent communément la même pièce mécanique. À l’origine, calorstat est une marque déposée par un groupe spécialisé dans les solutions thermostatiques. Au fil des années, le terme est passé dans le langage courant (un peu comme Velux pour la fenêtre de toit d’une habitation).

    Quand faut-il changer le thermostat de mon véhicule ?

    Contrairement à d’autres pièces mécaniques d’une voiture, le thermostat, ou calorstat, ne propose pas de durée de vie moyenne ni de recommandation kilométrique pour son remplacement. Néanmoins, quelques signes permettent d’identifier un thermostat défectueux :

    • Une surconsommation de carburant : bien qu’elle puisse être imputée à tout un tas d’autres causes, la surconsommation de carburant peut être liée au fait que la vanne du thermostat demeure constamment en position ouverte.
    • Une fumée noire s’échappe du pot d’échappement : de la même manière que précédemment, un calorstat bloqué en position ouverte peut entraîner l’émanation d’une fumée noire.
    • Une surchauffe moteur : à l’inverse des deux situations précédentes, la surchauffe moteur est provoquée par le blocage du calorstat ou thermostat en position fermée. La circulation de l’eau vers le radiateur ne s’opère plus, ce qui engendre une surchauffe du moteur.

    Pourquoi faut-il remplacer un thermostat ou calorstat défectueux sur un véhicule ?

    Circuler au volant d’un véhicule avec un thermostat ou calorstat hors service n’est pas sans risque. En cas de surchauffe moteur, vous risquez par exemple de brûler des pièces mécaniques, comme le joint de culasse. Dans les cas extrêmes, un calorstat hors service peut provoquer la casse du moteur.

    Comment remplacer le calorstat ?

    Tout signe de défaillance d’un thermostat (thermostat défectueux ou HS) doit vous inviter à procéder au changement du thermostat de votre voiture. Pour cela, deux options :

    • réaliser vous-même le changement de thermostat de votre voiture ;
    • confier le changement de thermostat ou calorstat à un garagiste professionnel.

    À défaut d’avoir le matériel/les compétences nécessaires pour procéder vous-même au changement de thermostat de votre voiture, il est possible de confier cette mission à un professionnel. Dans le réseau AD, des garagistes professionnels sont à votre disposition pour remplacer le calorstat de votre véhicule.

    Côté prix, comptez entre 40 et 200 € pour changer le calorstat de votre voiture selon le modèle neuf choisi et selon le coût de la main-d’œuvre .

    N.B. : Il est possible de nettoyer un thermostat ou un calorstat qui montre des signes de fatigue. Il ne s’agit toutefois là que d’une intervention temporaire avant de devoir changer le thermostat de la voiture. De la même manière, il est possible de nettoyer régulièrement le circuit de refroidissement de votre voiture avec un nettoyant adapté et/ou un aérosol de nettoyage. L’efficacité de cette démarche dépend des conditions de réalisation et de la qualité du produit utilisé. Il convient dans tous les cas de se conformer aux recommandations d’utilisation indiquées par le fabricant.

    Changement de thermostat d’une voiture : comment choisir le bon thermostat ?

    Sans grande surprise, le remplacement d’un thermostat de voiture défectueux doit se faire avec un modèle qui présente a minima les mêmes caractéristiques que l’ancien modèle. S’il est possible de changer de fabricant, il demeure conseillé d’opter pour un thermostat ou calorstat affichant les mêmes caractéristiques en termes de température initiale (83, 87, 91 °C, etc.). Pour avoir la certitude de ne pas vous tromper, il est possible de choisir le thermostat en indiquant la marque, le modèle et la motorisation de votre voiture. Chez AD, les différents garagistes sauront vous trouver le calorstat qui convient le mieux à votre voiture à partir de ces simples informations. N’hésitez donc pas à vous rendre dans le garage AD le plus proche de chez vous pour avoir la certitude de faire le bon choix.

    Voir plus >
  • Quand changer le liquide de refroidissement ?

    Quand changer le liquide de refroidissement ?

    Le liquide de refroidissement n’a pas vocation à durer toute la vie de votre voiture. Il vieillit au cours du temps, s’oxyde, s’encrasse et perd de ses propriétés de refroidissement, anticorrosives et antigel. Il ne circule alors plus avec un débit adapté au refroidissement du moteur. De plus, il résiste moins au risque de gel, et son acidité risque d’endommager les joints. Il est donc indispensable de changer le liquide de refroidissement régulièrement.

    La durée de vie d’un liquide de refroidissement est liée à sa technologie de fabrication. Les liquides de refroidissement organiques ont une durée de vie plus longue que les liquides minéraux qu’il faudra changer plus souvent pour éviter toute surchauffe du moteur. Sachez également que, pour que les propriétés de votre liquide de refroidissement s’expriment pleinement, il ne faut pas de bulles d’air dans le système. Une purge régulière du liquide de refroidissement est nécessaire pour prévenir la formation et la présence de bulles d’air.

    Les constructeurs recommandent d’effectuer une vidange du liquide de refroidissement tous les deux à quatre ans (consultez votre carnet d’entretien). Toutefois, cette fréquence dépend largement de l’utilisation de votre véhicule :

    • Si vous roulez moins de 10 000 km par an, il est conseillé de changer le liquide de refroidissement en moyenne tous les trois ans ;
    • Si vous faites plus de 10 000 km par an, il devra être changé en moyenne tous les 30 000 km.

    Les signes avant-coureurs indiquant quand changer un liquide de refroidissement sont :

    • Sa couleur : si vous observez que votre liquide de refroidissement a une teinte tirant vers le marron brun, vidange et purge sont recommandées ;
    • Le voyant de votre tableau de bord relatif au liquide de refroidissement est allumé : il indique soit une surchauffe soit une baisse du niveau du liquide soit une dégradation de sa qualité ;

    Gardez bien à l’esprit que le liquide de refroidissement ne peut pas se remplacer par de l’eau sauf en cas d’urgence absolue pour faire quelques kilomètres jusqu’à un garage ou une station-service. L’eau ne dispose pas des propriétés d’un liquide de refroidissement, elle risque d’entartrer le circuit de refroidissement et elle gèle facilement en hiver.

    Voir plus >
  • Quels sont les symptômes d’air dans le circuit de refroidissement ?

    Quels sont les symptômes d’air dans le circuit de refroidissement ?

    Vous vous demandez quels sont les symptômes d'air dans le circuit de erfroidissement ? Si vous n'êtes pas mécano, rendez-vous directement dans un garage proche de chez-vous en faisant un devis en ligne. Sinon, les signes qu’une purge de liquide de refroidissement a été mal effectuée et a laissé de l’air dans le système sont les suivants :

    Premières disponibilités sous quelques jours seulement !

    • Le voyant de température du tableau de bord est allumé ;
    • Le moteur est en surchauffe.

    Une purge incorrectement réalisée peut provoquer des fuites. Les symptômes suivants doivent vous alerter :

    • Le niveau du liquide de refroidissement dans le vase d’expansion est en dessous de son niveau minimal ;
    • Vous observez de la fumée ;
    • Du liquide s’écoule de votre voiture.

    Si le niveau du liquide de refroidissement a baissé après une purge mais que vous n’observez aucune fuite, la défaillance vient probablement de la pompe à eau.

    Vous êtes maintenant bien informé pour contrôler et identifier un dysfonctionnement de votre véhicule lié à un problème de liquide de refroidissement. En cas de doute, ne prenez aucun risque, car les dégâts occasionnés par une mauvaise purge peuvent faire grimper très vite la facture. Demandez un diagnostic auprès d’unmécanicien AD pour une prise en charge professionnelle de votre véhicule.

    Voir plus >
  • Quel liquide de refroidissement choisir ?

    Quel liquide de refroidissement choisir ?

    Il est temps de faire une purge de liquide de refroidissement sur votre voiture et vous ne savez pas quel liquide choisir ? Le liquide de refroidissement est composé d’eau, d’antigel et d’anticorrosif. Ils sont de trois sortes, relatives à des technologies différentes :

    Premières disponibilités sous quelques jours seulement !

    • Les minéraux : les IAT (Inorganic Additive Technology) sont destinés aux voitures anciennes, ils ne sont plus adaptés aux moteurs récents ;
    • Les organiques : les OAT (Organic Additive Technology), autrement appelés liquides universels, respectent mieux l’environnement et sont souvent miscibles, on peut les mélanger à d’autres liquides de refroidissement ;
    • Les hybrides : les HOAT (Hybrid Organic Additive Technology) sont un mélange des deux précédents et répondent à des critères d’exigence de certains constructeurs.

    Les liquides de refroidissement organiques sont de meilleure qualité que les minéraux et protègent mieux votre moteur. Les liquides de refroidissement minéraux sont dits de type C et les organiques de type D ou G. Incolores à la base, c’est le fabricant qui les colore pour en indiquer les spécificités. Les liquides de type C sont de couleur bleue ou verte, ceux de type D ou G, de couleur jaune, rouge ou rose. Sauf à choisir spécifiquement des liquides de refroidissement miscibles, il est déconseillé de les mélanger, vous risquez une réaction des additifs, des bouchons dans le circuit ou des problèmes mécaniques.

    Ils se différencient aussi par leurs températures de gel et d’ébullition :

    • Type 1 : la température d’ébullition est de 155 °C et celle de gel est de −15 °C ;
    • Type 2 : la température d’ébullition est de 108 °C et celle de gel de −18 °C ;
    • Type 3 : la température d’ébullition est de 155 °C et celle de gel de −35 °C.

    Si vous habitez dans une région froide ou circulez en montagne en hiver, le type 3 est le mieux adapté, tandis que le type 1 convient au climat méditerranéen et le type 2 au climat tempéré. Suivre les instructions du constructeur dans le carnet d’entretien est la solution de sécurité pour savoir quel liquide de refroidissement choisir afin qu’il soit adapté à votre véhicule et à vos conditions d’utilisation.


    Contrôlez régulièrement votre liquide de refroidissement : en cas de manque, vous risquez une surchauffe du moteur et la dégradation de certaines pièces. Le niveau du liquide doit être entre les graduations minimales et maximales affichées sur le vase d’expansion. Si le niveau est bas, vérifiez en premier lieu qu’il ne s’agit pas d’une fuite avant de refaire le niveau.

    Voir plus >
  • Pourquoi le niveau du liquide de refroidissement baisse ?

    Pourquoi le niveau du liquide de refroidissement baisse ?

    Il est indispensable de contrôler régulièrement, plusieurs fois par an et systématiquement avant un long trajet, le niveau de liquide du circuit de refroidissement. Si vous observez des baisses du niveau de liquide de refroidissement, il convient d’en analyser les sources afin de faire la distinction entre la présence d’une fuite et une consommation normale.

    Avant d’inspecter votre circuit de refroidissement, garez votre véhicule sur une surface plane et attendez que le moteur soit froid sous peine de brûlure au moment de l’ouverture du capot et du contrôle des niveaux. Si le bocal du liquide de refroidissement est ouvert à chaud, le fluide sous pression peut gravement vous brûler.

    Pour procéder à la vérification, identifiez le bocal d’expansion (c’est un bac en plastique transparent) qui contient le liquide de refroidissement. Son niveau doit se situer entre les deux repères affichés sur le contenant :

    • Le niveau minimum indique un seuil minimal, si vous observez que le niveau est en dessous, il faudra rajouter du liquide de refroidissement.
    • Le niveau maximal : le niveau du liquide de refroidissement ne doit pas le dépasser sinon il y a un risque de débordement.

    Quand le niveau est inférieur au minimum, la cause peut venir d’une fuite. Pour écarter cette hypothèse avant de refaire le niveau, il faut procéder à certaines vérifications. Différentes défaillances peuvent être à la source d’une fuite :

    • Les durites sont endommagées ou desserrées.
    • Le radiateur (pièce située à l’avant de la voiture et recevant potentiellement des projections) est percé.
    • Le joint d’étanchéité de la pompe à eau est défectueux.
    • Et le joint de culasse, entre la culasse et le bloc-moteur, est endommagé.

    La fuite n’est pas forcément visible du premier coup d'œil. De même, il existe bien d’autres raisons qui peuvent vous pousser à remplacer le liquide de refroidissement. Voici quelques exemples de causes d’un changement de liquide:

    • Le vase d’expansion est défectueux, il peut être fissuré ou percé et donc ne plus être étanche.
    • La pompe à eau est défaillante et ne permet pas au liquide de refroidissement une circulation normale.
    • Le radiateur est détérioré, le liquide de refroidissement n’est plus refroidi et a perdu son efficacité.
    • L’échangeur qui sépare eau et huile est défectueux et entraîne une consommation excessive de liquide de refroidissement.

    Bon à savoir : pensez également à réaliser une vidange de temps en temps. Chez AD, le prix de la purge de liquide de refroidissement commence à 15€ seulement.

    Voir plus >
  • Quels sont les symptômes d’une mauvaise purge du liquide de refroidissement ?

    Quels sont les symptômes d’une mauvaise purge du liquide de refroidissement ?

    Le symptôme d’une mauvaise purge de liquide de refroidissement est très simple à détecter : il s’agit d’une surchauffe du moteur.

    Le circuit de refroidissement ne maintient plus les pièces du moteur à une température assurant le bon fonctionnement. Le liquide de refroidissement, dont la fonction est de circuler autour des cylindres moteurs pour en récupérer la chaleur et la restituer au radiateur pour l’évacuer, ne joue plus son rôle.

    C’est l’air présent dans le circuit de refroidissement qui empêche le refroidissement correct du moteur. Une température trop élevée est dangereuse pour le bon fonctionnement de la voiture. Le risque d’endommagement de certaines pièces comme le joint de culasse est bien réel, voire la mise hors d’usage du moteur.

    Voir plus >
  • Que faire lorsque le voyant du liquide de refroidissement est rouge ?

    Que faire lorsque le voyant du liquide de refroidissement est rouge ?

    Le liquide de refroidissement est un élément essentiel au bon fonctionnement du moteur, et donc du véhicule, en empêchant qu’il ne surchauffe.

    Un voyant de liquide de refroidissement allumé peut être un indicateur:

    o D’une surchauffe du liquide

    o D’une défaillance du capteur de température

    Si le voyant s’allume, la meilleure procédure à suivre est de garer votre voiture en sécurité et contrôler à froid le radiateur, le thermostat et le capteur de température. Il est également important de vérifier le niveau de liquide de refroidissement. Peut-être faut-il faire une purge du liquide de refroidissement.

    Si vous n’êtes pas serein d’effectuer ces vérifications vous-même, un des experts AD peut s’en occuper pour vous. Alors, n’hésitez plus à prendre rendez-vous sur AD.fr!

    Voir plus >
  • Purge liquide de refroidissement : pourquoi la faire ?

    Purge liquide de refroidissement : pourquoi la faire ?

    Attention au coup de chaud ! Comme vous, votre moteur a besoin de fraîcheur. Le liquide de refroidissement est donc un élément incontournable pour sa bonne santé, puisqu'il participe à maintenir sa température à un niveau suffisamment bas pour ne pas engendrer d'usure ou de casse (en général autour de 90 à 100°C).

    Sa bonne circulation permet également de réduire la consommation et les émissions de CO2. Il fait donc l'objet de toutes les attentions des constructeurs automobiles.

    Comme l'huile moteur, le liquide de refroidissement doit être vidangé et remplacé régulièrement pour conserver ses propriétés. La purge du circuit fait également partie de l'opération de nettoyage nécessaire.

    Les professionnels du réseau AD peuvent vous aider à effectuer purge et remplacement en toute sérénité. Nos experts sont formés pour intervenir sur toutes les marques.

    Purge du liquide de refroidissement : pourquoi c'est important ?

    L'enjeu, c'est bien évidemment d'éviter la casse moteur.

    Les frottements et la combustion nécessaires pour générer la force de traction de votre moteur engendre logiquement de la chaleur. Or, une température excessive peut avoir des conséquences désastreuses.

    Sans le liquide de refroidissement, la température de votre moteur continuerait de monter de plusieurs centaines de degrés, jusqu’à faire fondre ses composants, et provoquer une casse irréversible, entraînant l’immobilisation du véhicule et une facture salée.

    Mais ce même liquide de refroidissement perd au fil du temps ses propriétés et refroidit de moins en moins efficacement le moteur, ce qui peut avoir des conséquences négatives sur le long terme. C’est pourquoi il est important de vérifier régulièrement son niveau et sa qualité, et de procéder au remplacement et à la purge du liquide de refroidissement si besoin pour conserver votre moteur à des températures acceptables.

    Jamais de l'eau...

    Il est recommandé de ne jamais utiliser de l'eau comme liquide de refroidissement. Le risque numéro 1 est le froid. En cas de température négative, l'eau peut geler et se dilater. En cas de démarrage du moteur, la glace peut endommager le système, notamment la pompe à eau.

    Les experts AD utilisent des liquides de refroidissement spécifiques conçus pour cet usage, capables de ne pas geler même par -20°C de température extérieure.

    Vidange de liquide de refroidissement : c’est quand ?

    Des signes inquiétants

    Des vérifications s’imposent en cas d’inquiétude ou de voyant allumé.

    Rappelez-vous néanmoins qu’avant toute vérification du moteur, il est important de couper le contact de la voiture et de laisser le temps de refroidir. Voici ces signes à surveiller régulièrement :

    · Bruit inhabituel en provenance du moteur : si vous entendez un bruit inhabituel de frottement ou métallique en provenance de votre moteur, il est important de faire cette vérification le plus tôt possible. Bien que ce symptôme puisse être la conséquence d’autres problèmes dans le moteur, la vérification du niveau de liquide de refroidissement est facile et rapide à faire.

    · Vérification du niveau du liquide de refroidissement : il n’est pas nécessaire d’attendre un signal auditif ou visuel pour décider d’effectuer cette vérification. Si le liquide peut rester jusqu’à une année dans le moteur, son niveau, lui, a une tendance à diminuer avec le temps et l’utilisation de la voiture. Pensez donc à faire cette vérification environ une fois par mois.

    · Un voyant du tableau de bord allumé : les voitures modernes préviennent quand il est temps de procéder au remplacement et à la purge du liquide de refroidissement.

    AD, des garagistes de confiance

    Si vous souhaitez confier votre véhicule à AD pour effectuer le remplacement et la purge de votre liquide de refroidissement, nous nous assurerons d’effectuer un travail de qualité le plus rapidement possible pour vous rendre votre véhicule en parfait état.

    Voir plus >
  • Changer thermostat de voiture : combien coûte son remplacement ?

    Changer thermostat de voiture : combien coûte son remplacement ?

    Pièce centrale dans la régulation de la température du moteur, le thermostat doit parfois être remplacé. Fonctionnement, durée de vie, étapes pour son remplacement, budget à prévoir… voici tout ce qu’il y a à savoir sur le changement de thermostat d’une voiture.

    Comment fonctionne le thermostat dans un moteur de voiture ?

    Le thermostat (aussi appelé calorstat) fait partie des éléments qui permettent le bon fonctionnement du circuit de refroidissement de votre véhicule. Dans ce circuit de refroidissement, le thermostat joue le rôle de régulateur de la température. En pratique, le thermostat prend la forme d’une vanne qui s’ouvre et se ferme selon la nécessité ou non d’associer le système de refroidissement au moteur. Lorsque la température du moteur devient trop élevée, la vanne s’ouvre pour permettre l’accès du moteur au système de refroidissement du véhicule. Lorsque la température du moteur est comprise dans les normes standard (ou est trop basse, comme lors du démarrage du véhicule), la vanne se referme pour séparer le moteur du système de refroidissement. Le thermostat permet ainsi de réguler la température du liquide de refroidissement pour la maintenir entre 95 et 110 °C. À noter que le thermostat agit bien sur le système de refroidissement du moteur, et non sur le système de chauffage du véhicule.

    Thermostat vs calorstat : quelle est la différence ?

    Aucune ! Les deux termes, thermostat et calorstat, désignent communément la même pièce mécanique. À l’origine, calorstat est une marque déposée par un groupe spécialisé dans les solutions thermostatiques. Au fil des années, le terme est passé dans le langage courant (un peu comme Velux pour la fenêtre de toit d’une habitation).

    Quand faut-il changer le thermostat de mon véhicule ?

    Contrairement à d’autres pièces mécaniques d’une voiture, le thermostat, ou calorstat, ne propose pas de durée de vie moyenne ni de recommandation kilométrique pour son remplacement. Néanmoins, quelques signes permettent d’identifier un thermostat défectueux :

    • Une surconsommation de carburant : bien qu’elle puisse être imputée à tout un tas d’autres causes, la surconsommation de carburant peut être liée au fait que la vanne du thermostat demeure constamment en position ouverte.
    • Une fumée noire s’échappe du pot d’échappement : de la même manière que précédemment, un calorstat bloqué en position ouverte peut entraîner l’émanation d’une fumée noire.
    • Une surchauffe moteur : à l’inverse des deux situations précédentes, la surchauffe moteur est provoquée par le blocage du calorstat ou thermostat en position fermée. La circulation de l’eau vers le radiateur ne s’opère plus, ce qui engendre une surchauffe du moteur.

    Pourquoi faut-il remplacer un thermostat ou calorstat défectueux sur un véhicule ?

    Circuler au volant d’un véhicule avec un thermostat ou calorstat hors service n’est pas sans risque. En cas de surchauffe moteur, vous risquez par exemple de brûler des pièces mécaniques, comme le joint de culasse. Dans les cas extrêmes, un calorstat hors service peut provoquer la casse du moteur.

    Comment remplacer le calorstat ?

    Tout signe de défaillance d’un thermostat (thermostat défectueux ou HS) doit vous inviter à procéder au changement du thermostat de votre voiture. Pour cela, deux options :

    • réaliser vous-même le changement de thermostat de votre voiture ;
    • confier le changement de thermostat ou calorstat à un garagiste professionnel.

    À défaut d’avoir le matériel/les compétences nécessaires pour procéder vous-même au changement de thermostat de votre voiture, il est possible de confier cette mission à un professionnel. Dans le réseau AD, des garagistes professionnels sont à votre disposition pour remplacer le calorstat de votre véhicule.

    Côté prix, comptez entre 40 et 200 € pour changer le calorstat de votre voiture selon le modèle neuf choisi et selon le coût de la main-d’œuvre .

    N.B. : Il est possible de nettoyer un thermostat ou un calorstat qui montre des signes de fatigue. Il ne s’agit toutefois là que d’une intervention temporaire avant de devoir changer le thermostat de la voiture. De la même manière, il est possible de nettoyer régulièrement le circuit de refroidissement de votre voiture avec un nettoyant adapté et/ou un aérosol de nettoyage. L’efficacité de cette démarche dépend des conditions de réalisation et de la qualité du produit utilisé. Il convient dans tous les cas de se conformer aux recommandations d’utilisation indiquées par le fabricant.

    Changement de thermostat d’une voiture : comment choisir le bon thermostat ?

    Sans grande surprise, le remplacement d’un thermostat de voiture défectueux doit se faire avec un modèle qui présente a minima les mêmes caractéristiques que l’ancien modèle. S’il est possible de changer de fabricant, il demeure conseillé d’opter pour un thermostat ou calorstat affichant les mêmes caractéristiques en termes de température initiale (83, 87, 91 °C, etc.). Pour avoir la certitude de ne pas vous tromper, il est possible de choisir le thermostat en indiquant la marque, le modèle et la motorisation de votre voiture. Chez AD, les différents garagistes sauront vous trouver le calorstat qui convient le mieux à votre voiture à partir de ces simples informations. N’hésitez donc pas à vous rendre dans le garage AD le plus proche de chez vous pour avoir la certitude de faire le bon choix.

    Voir plus >
  • Quand changer le liquide de refroidissement ?

    Quand changer le liquide de refroidissement ?

    Le liquide de refroidissement n’a pas vocation à durer toute la vie de votre voiture. Il vieillit au cours du temps, s’oxyde, s’encrasse et perd de ses propriétés de refroidissement, anticorrosives et antigel. Il ne circule alors plus avec un débit adapté au refroidissement du moteur. De plus, il résiste moins au risque de gel, et son acidité risque d’endommager les joints. Il est donc indispensable de changer le liquide de refroidissement régulièrement.

    La durée de vie d’un liquide de refroidissement est liée à sa technologie de fabrication. Les liquides de refroidissement organiques ont une durée de vie plus longue que les liquides minéraux qu’il faudra changer plus souvent pour éviter toute surchauffe du moteur. Sachez également que, pour que les propriétés de votre liquide de refroidissement s’expriment pleinement, il ne faut pas de bulles d’air dans le système. Une purge régulière du liquide de refroidissement est nécessaire pour prévenir la formation et la présence de bulles d’air.

    Les constructeurs recommandent d’effectuer une vidange du liquide de refroidissement tous les deux à quatre ans (consultez votre carnet d’entretien). Toutefois, cette fréquence dépend largement de l’utilisation de votre véhicule :

    • Si vous roulez moins de 10 000 km par an, il est conseillé de changer le liquide de refroidissement en moyenne tous les trois ans ;
    • Si vous faites plus de 10 000 km par an, il devra être changé en moyenne tous les 30 000 km.

    Les signes avant-coureurs indiquant quand changer un liquide de refroidissement sont :

    • Sa couleur : si vous observez que votre liquide de refroidissement a une teinte tirant vers le marron brun, vidange et purge sont recommandées ;
    • Le voyant de votre tableau de bord relatif au liquide de refroidissement est allumé : il indique soit une surchauffe soit une baisse du niveau du liquide soit une dégradation de sa qualité ;

    Gardez bien à l’esprit que le liquide de refroidissement ne peut pas se remplacer par de l’eau sauf en cas d’urgence absolue pour faire quelques kilomètres jusqu’à un garage ou une station-service. L’eau ne dispose pas des propriétés d’un liquide de refroidissement, elle risque d’entartrer le circuit de refroidissement et elle gèle facilement en hiver.

    Voir plus >

Obtenez un devis &
Un rendez-vous immédiat

Choisissez votre prestation

4.77/5 sur 6649 avis Goodays
4.77/5 sur 6649 avis Goodays
Je choisis ma prestation
J’obtiens un devis immédiat
Je prends rendez-vous

toutes les prestations pour l’entretien de votre auto