logo autodistribution : entretien et réparation auto multimarques
Entretien & réparation auto multimarques
Nos garages

Liquide de refroidissement & chauffage

Le liquide de refroidissement est un fluide dont les fonctions sont de réguler la température du moteur (protection contre la surchauffe et le gel), de limiter le dépôt de calcaire et de prévenir la corrosion. En fonctionnement, le moteur chauffe à plus de 100ºC. Certains de ses composants (le joint de culasse par exemple) ne doivent pas trop monter en température sous peine de se détériorer. Le liquide de refroidissement circule dans le circuit de refroidissement (vers le radiateur) pour éviter les surchauffes. Il convient de le vérifier, le purger et le changer régulièrement pour conserver un moteur en bon état de fonctionnement et assurer sa durabilité.

8 conseil(s) trouvé(s)


  • Comment faire la purge du liquide de refroidissement ?

    Comment faire la purge du liquide de refroidissement ?

    Que ce soit ou pas au cours d’une vidange de liquide de refroidissement, il faut régulièrement évacuer les bulles d’air du circuit de refroidissement qui pourraient endommager d’autres pièces du moteur. Avant de débuter la purge du liquide de refroidissement, le moteur doit être coupé depuis au moins 15 minutes afin de ne pas se brûler. Garez votre voiture sur une surface bien plate.

    Normalement la plupart des radiateurs disposent d’une vis de purge. Si c’est votre cas, vous pouvez suivre la procédure ci-après :

    • Vérifiez le niveau du liquide de refroidissement dans le vase d’expansion ;

    • Si besoin, refaites le niveau ;

    • Les durites du circuit disposent de robinets, ouvrez-les ;

    • En même temps, ouvrez le bouchon du radiateur et du vase d’expansion pour enlever les bulles d’air (par l’effet de la gravité) ;

    • Démarrez ensuite le moteur et laissez-le tourner environ 10 minutes afin que le liquide circule ;

    • Vérifiez à la fin à nouveau le niveau du liquide de refroidissement : refaites le niveau qui a dû descendre quand l’air a été évacué du circuit ;

    • Démarrez une seconde fois afin de refaire une purge d’air, puis complétez le niveau de liquide si besoin ;

    • Nettoyez le filetage des bouchons pour vérifier qu’ils sont toujours étanches avant de refermer.

    Laissez le liquide refroidir en n’utilisant pas votre véhicule une demi-journée et revérifiez le niveau de liquide de refroidissement. Complétez-le si nécessaire.

    À noter : il existe désormais des coffrets purgeur de liquide de refroidissement. Ils contiennent tous les outils nécessaires pour procéder à l’opération.

    Voir plus >
  • Comment faire la vidange du circuit de refroidissement d’une voiture ?

    Comment faire la vidange du circuit de refroidissement d’une voiture ?

    Si le moment est venu d’effectuer une vidange du circuit de refroidissement, voici la procédure à suivre. Garez votre véhicule sur une surface plane et ne débutez pas avant que le moteur soit froid (pas moins de 15 minutes après l’avoir coupé). Que ce soit pour une remise à niveau ou une vidange complète, équipez-vous de gants de protection pour éviter toute brûlure ou tout contact avec le fluide. Pour une vidange du liquide de refroidissement, munissez-vous d’un bac de récupération du liquide (10 litres environ), de chiffons et suivez les étapes ci-après :

    1. Localisez le vase d’expansion : c’est le bac transparent qui contient le liquide de refroidissement qui a une couleur dépendant de son type (bleu, verte, jaune, rouge ou rose).

    1. Pour une vidange complète du liquide de refroidissement, enlevez le bouchon au-dessus du radiateur puis disposez votre bac de récupération sous le bouchon de vidange avant de retirer ce dernier, il est situé sur la partie basse du radiateur et permet de récupérer le liquide de refroidissement usagé.

    1. Une fois que le liquide de refroidissement a fini de couler, vous pouvez revisser le bouchon de vidange.

    Vous avez fini la vidange du circuit de refroidissement. Ne vous débarrassez pas du liquide dans les égouts ou bien dans un évier, il est très polluant. Il est composé d’éthylène et de propylène glycol qui sont des substances toxiques et doit être recyclé, tournez-vous vers un garagiste.

    Vous pouvez remplir à nouveau le vase d’expansion jusqu’à la marque maximale, surtout ne la dépassez pas pour éviter les débordements. Ajoutez le liquide de refroidissement lentement pour minimiser la formation de bulles d’air dans le circuit. Toutefois il y en aura forcément, donc il faudra impérativement les enlever du système afin d’éviter tout dysfonctionnement lié à leur présence. Pour cela, il va falloir réaliser une purge du circuit de refroidissement. Cette étape est détaillée dans le paragraphe suivant et nécessite une attention particulière sous peine de symptômes que nous vous décrirons dans le dernier chapitre.

    Voir plus >
  • Comment purger un circuit de refroidissement sans vis de purge ?

    Comment purger un circuit de refroidissement sans vis de purge ?

    Certaines voitures ne sont pas dotées de vis de purge de liquide de refroidissement, elles fonctionnent en circuit fermé. Voici comment faire pour purger un circuit de refroidissement sans vis de purge (travaillez toujours sur un véhicule froid) :

    • Remplissez le vase d’expansion aux trois quarts puis déboîtez-le et surélevez-le ;

    • Ouvrez le bouchon du radiateur jusqu’à ce que le liquide en sorte puis refermez-le ;

    • Ouvrez la purge du chauffage jusqu’à ce que le liquide en sorte sans air puis refermez ;

    • Ouvrez la vis de purge de la pompe à eau ;

    • Refaites le niveau du vase d’expansion aux trois quarts ;

    • Démarrez le moteur et laissez tourner 15 minutes ;

    • Ouvrez les purges de la pompe à eau et du chauffage ;

    • Laissez le moteur tourner ;

    • Quand le niveau du liquide est correct, fermez les purges et le vase d’expansion puis remettez-le à sa place.

    Voir plus >
  • Pourquoi le niveau du liquide de refroidissement baisse ?

    Pourquoi le niveau du liquide de refroidissement baisse ?

    Il est indispensable de contrôler régulièrement, plusieurs fois par an et systématiquement avant un long trajet, le niveau de liquide du circuit de refroidissement. Si vous observez des baisses du niveau de liquide de refroidissement, il convient d’en analyser les sources afin de faire la distinction entre la présence d’une fuite et une consommation normale.

    Avant d’inspecter votre circuit de refroidissement, garez votre véhicule sur une surface plane et attendez que le moteur soit froid sous peine de brûlure au moment de l’ouverture du capot et du contrôle des niveaux. Si le bocal du liquide de refroidissement est ouvert à chaud, le fluide sous pression peut gravement vous brûler.

    Pour procéder à la vérification, identifiez le bocal d’expansion (c’est un bac en plastique transparent) qui contient le liquide de refroidissement. Son niveau doit se situer entre les deux repères affichés sur le contenant :

    • Le niveau minimum indique un seuil minimal, si vous observez que le niveau est en dessous, il faudra rajouter du liquide de refroidissement ;

    • Le niveau maximal : le niveau du liquide de refroidissement ne doit pas le dépasser sinon il y a un risque de débordement.

    Quand le niveau est inférieur au minimum, la cause peut venir d’une fuite. Pour écarter cette hypothèse avant de refaire le niveau, il faut procéder à certaines vérifications. Différentes défaillances peuvent être à la source d’une fuite :

    • Les durites sont endommagées ou desserrées ;

    • Le radiateur (pièce située à l’avant de la voiture et recevant potentiellement des projections) est percé ;

    • Le joint d’étanchéité de la pompe à eau est défectueux ;

    • Le joint de culasse, entre la culasse et le bloc-moteur, est endommagé.

    La fuite n’est pas forcément visible du premier coup d'œil. De même, il existe bien d’autres raisons qui peuvent vous pousser à remplacer le liquide de refroidissement. Voici quelques exemples de causes d’un changement de liquide:

    • Le vase d’expansion est défectueux, il peut être fissuré ou percé et donc ne plus être étanche ;
    • La pompe à eau est défaillante et ne permet pas au liquide de refroidissement une circulation normale ;
    • Le radiateur est détérioré, le liquide de refroidissement n’est plus refroidi et a perdu son efficacité ;
    • L’échangeur qui sépare eau et huile est défectueux et entraîne une consommation excessive de liquide de refroidissement.

    Voir plus >
  • Quand changer le liquide de refroidissement ?

    Quand changer le liquide de refroidissement ?

    Le liquide de refroidissement n’a pas vocation à durer toute la vie de votre voiture. Il vieillit au cours du temps, s’oxyde, s’encrasse et perd de ses propriétés de refroidissement, anticorrosives et antigel. Il ne circule alors plus avec un débit adapté au refroidissement du moteur. De plus, il résiste moins au risque de gel, et son acidité risque d’endommager les joints. Il est donc indispensable de changer le liquide de refroidissement régulièrement.

    La durée de vie d’un liquide de refroidissement est liée à sa technologie de fabrication. Les liquides de refroidissement organiques ont une durée de vie plus longue que les liquides minéraux qu’il faudra changer plus souvent pour éviter toute surchauffe du moteur. Sachez également que, pour que les propriétés de votre liquide de refroidissement s’expriment pleinement, il ne faut pas de bulles d’air dans le système. Une purge régulière du liquide de refroidissement est nécessaire pour prévenir la formation et la présence de bulles d’air.

    Les constructeurs recommandent d’effectuer une vidange du liquide de refroidissement tous les deux à quatre ans (consultez votre carnet d’entretien). Toutefois, cette fréquence dépend largement de l’utilisation de votre véhicule :

    • Si vous roulez moins de 10 000 km par an, il est conseillé de changer le liquide de refroidissement en moyenne tous les trois ans ;
    • Si vous faites plus de 10 000 km par an, il devra être changé en moyenne tous les 30 000 km.

    Les signes avant-coureurs indiquant quand changer un liquide de refroidissement sont :

    • Sa couleur : si vous observez que votre liquide de refroidissement a une teinte tirant vers le marron brun, vidange et purge sont recommandées ;
    • Le voyant de votre tableau de bord relatif au liquide de refroidissement est allumé : il indique soit une surchauffe soit une baisse du niveau du liquide soit une dégradation de sa qualité ;

    Gardez bien à l’esprit que le liquide de refroidissement ne peut pas se remplacer par de l’eau sauf en cas d’urgence absolue pour faire quelques kilomètres jusqu’à un garage ou une station-service. L’eau ne dispose pas des propriétés d’un liquide de refroidissement, elle risque d’entartrer le circuit de refroidissement et elle gèle facilement en hiver.

    Voir plus >
  • Quel liquide de refroidissement choisir ?

    Quel liquide de refroidissement choisir ?

    Le liquide de refroidissement est composé d’eau, d’antigel et d’anticorrosif. Ils sont de trois sortes, relatives à des technologies différentes :

    • Les minéraux : les IAT (Inorganic Additive Technology) sont destinés aux voitures anciennes, ils ne sont plus adaptés aux moteurs récents ;

    • Les organiques : les OAT (Organic Additive Technology), autrement appelés liquides universels, respectent mieux l’environnement et sont souvent miscibles, on peut les mélanger à d’autres liquides de refroidissement ;

    • Les hybrides : les HOAT (Hybrid Organic Additive Technology) sont un mélange des deux précédents et répondent à des critères d’exigence de certains constructeurs.

    Les liquides de refroidissement organiques sont de meilleure qualité que les minéraux et protègent mieux votre moteur. Les liquides de refroidissement minéraux sont dits de type C et les organiques de type D ou G. Incolores à la base, c’est le fabricant qui les colore pour en indiquer les spécificités. Les liquides de type C sont de couleur bleue ou verte, ceux de type D ou G, de couleur jaune, rouge ou rose. Sauf à choisir spécifiquement des liquides de refroidissement miscibles, il est déconseillé de les mélanger, vous risquez une réaction des additifs, des bouchons dans le circuit ou des problèmes mécaniques.

    Ils se différencient aussi par leurs températures de gel et d’ébullition :

    • Type 1 : la température d’ébullition est de 155 °C et celle de gel est de −15 °C ;
    • Type 2 : la température d’ébullition est de 108 °C et celle de gel de −18 °C ;
    • Type 3 : la température d’ébullition est de 155 °C et celle de gel de −35 °C.

    Si vous habitez dans une région froide ou circulez en montagne en hiver, le type 3 est le mieux adapté, tandis que le type 1 convient au climat méditerranéen et le type 2 au climat tempéré. Suivre les instructions du constructeur dans le carnet d’entretien est la solution de sécurité pour savoir quel liquide de refroidissement choisir afin qu’il soit adapté à votre véhicule et à vos conditions d’utilisation.


    Contrôlez régulièrement votre liquide de refroidissement : en cas de manque, vous risquez une surchauffe du moteur et la dégradation de certaines pièces. Le niveau du liquide doit être entre les graduations minimales et maximales affichées sur le vase d’expansion. Si le niveau est bas, vérifiez en premier lieu qu’il ne s’agit pas d’une fuite avant de refaire le niveau.

    Voir plus >
  • Quels sont les symptômes d’une mauvaise purge du liquide de refroidissement ?

    Quels sont les symptômes d’une mauvaise purge du liquide de refroidissement ?

    Le symptôme d’une mauvaise purge de liquide de refroidissement est très simple à détecter : il s’agit d’une surchauffe du moteur.

    Le circuit de refroidissement ne maintient plus les pièces du moteur à une température assurant le bon fonctionnement. Le liquide de refroidissement, dont la fonction est de circuler autour des cylindres moteurs pour en récupérer la chaleur et la restituer au radiateur pour l’évacuer, ne joue plus son rôle.

    C’est l’air présent dans le circuit de refroidissement qui empêche le refroidissement correct du moteur. Une température trop élevée est dangereuse pour le bon fonctionnement de la voiture. Le risque d’endommagement de certaines pièces comme le joint de culasse est bien réel, voire la mise hors d’usage du moteur.

    Voir plus >
  • Quels sont les symptômes d’air dans le circuit de refroidissement ?

    Quels sont les symptômes d’air dans le circuit de refroidissement ?

    Les signes qu’une purge de liquide de refroidissement a été mal effectuée et a laissé de l’air dans le système sont les suivants :

    • Le voyant de température du tableau de bord est allumé ;
    • Le moteur est en surchauffe.

    Une purge incorrectement réalisée peut provoquer des fuites. Les symptômes suivants doivent vous alerter :

    • Le niveau du liquide de refroidissement dans le vase d’expansion est en dessous de son niveau minimal ;
    • Vous observez de la fumée ;
    • Du liquide s’écoule de votre voiture.

    Si le niveau du liquide de refroidissement a baissé après une purge mais que vous n’observez aucune fuite, la défaillance vient probablement de la pompe à eau.

    Vous êtes maintenant bien informé pour contrôler et identifier un dysfonctionnement de votre véhicule lié à un problème de liquide de refroidissement. En cas de doute, ne prenez aucun risque, car les dégâts occasionnés par une mauvaise purge peuvent faire grimper très vite la facture. Demandez un diagnostic auprès d’un mécanicien AD pour une prise en charge professionnelle de votre véhicule.

    Voir plus >