logo autodistribution : entretien et réparation auto multimarques
Garage et carosserie : entretien & réparation auto
Nos garages

Qu’est-ce qu’un disque de frein ?

Lorsque l’on fait réviser son véhicule, il n’est pas rare d’entendre parler des fameux disques de frein. Il est, certes, moins fréquent de devoir les changer que les plaquettes. Cependant, si celles-ci sont trop abimées, ils peuvent (aussi) diminuer l’espérance de vie des disques. Pour comprendre comment et pourquoi, suivez le guide !

Freins à disques : comment ça marche ?

Fonctionnement

Le disque de frein est la partie principale du dispositif dit de « frein à disque ». Il s’agit d’un disque le plus souvent en fonte. Il est fixé sur le moyeu et tourne en même temps que la roue. Lorsque vous actionnez votre pédale de frein, des plaquettes, fixées sur un étrier et mises en mouvement par un ou des pistons, viennent "mordre" le disque.

Le frottement entre le disque de frein et les plaquettes (souvent couvertes d'une matière synthétique) transforme l'énergie cinétique - le mouvement du disque - en énergie calorique, c'est à dire en chaleur. Ce frottement ralentit le disque, et donc les roues du véhicule.

Sur la surface du disque, la température peut dépasser les 500°C en cas de freinage très appuyé. Cette chaleur est ensuite dissipée au contact de l'air ambiant.

Pourquoi les freins à disques sont-ils dominants ?

Un peu d'histoire

Le disque de frein est avant tout réputé pour sa sureté. Développé dans les années 1950 pour la Jaguar Type C par les ingénieurs de Dunlop et Girling, il permet à cette voiture de se distinguer en remportant les 24 heures du Mans grâce à son endurance supérieure aux tambours. Ce bond en avant en matière de sûreté ne se cantonne pas longtemps aux voitures de course et passe rapidement à la série. La première auto à adopter ce système sur la route est la Citroën DS, dès 1955. La Renault Dauphine est la première voiture de large diffusion à bénéficier de disques sur les quatre roues. Et le progrès étant impossible à arrêter, Mercedes-Benz commence à proposer des disques en céramique en 2003.

Le retour du tambour de frein ?

L’ancêtre du frein à disque, le frein à tambour, n’est désormais présent que sur l’essieu arrière de quelques véhicules à traction très légers.

Attention cependant : l'arrivée massive des voitures électriques pourrait annoncer un retour du tambour sur certains modèles. Le freinage mécanique est moins sollicité puisque le système de récupération de l'énergie à la décélération effectue le gros du travail. Ainsi, le groupe Volkswagen (par exemple) réinstalle des tambours - plus simples, moins coûteux et évitant la diffusion de particules de frein - sur certains véhicules.

Avantages des disques

Le système à disque s'est rapidement imposé sur le marché car il propose au conducteur ou à la conductrice des distances d'arrêt plus courtes, au bénéfice de la sécurité.

Bien qu’une pression plus importante soit nécessaire pour engager le freinage, l’effet des plaquettes sur le disque de frein le rend plus progressif ce qui, à nouveau, permet au conducteur de mieux doser son action et d’adopter une conduite plus sûre.

Enfin, comme l’air circule plus facilement dans un dispositif ouvert, la température monte moins dans un frein à disque que dans un frein à tambour. Cette meilleure efficacité de l’échange thermique évite les surchauffes très dommageables, notamment en usage intensif (circuit, montagne, etc.)

Quand remplacer un disque de frein ?

En temps normal, il est conseillé de remplacer vos disques de frein tous les 80 000 kilomètres environ. Sachez également que si les disques doivent être changés, les plaquettes devront forcément l’être aussi.

En dehors de ce remplacement périodique, restez tout de même vigilant(e) et, lorsque vous conduisez, prenez l’habitude d’être à l’écoute du moindre bruit suspect. De même pour d’éventuelles vibrations. Ce sont des signes avant-coureurs à ne jamais prendre à la légère, car un dispositif de freinage endommagé est éminemment dangereux.

Prêtez aussi attention à la pédale de frein : la sentez-vous plus dure que d’habitude ? Plus molle ou élastique ? Offre-t-elle peu de résistance pour s’enfoncer au plancher ? Les freins donnent-ils des à-coups ? Si vous rencontrez l’un de ces symptômes, une visite chez le garagiste s’impose.

Comment choisir un disque de frein ?

Pour vous assurer que vous optez pour des disques de frein de qualité, choisissez une marque renommée. Lorsqu’il est question de votre sécurité, il ne s’agit pas de mettre celle-ci en jeu pour économiser quelques euros.

Pour un usage routier classique, des disques en fonte suffisent amplement. Les pièces en composite de céramique et/ou carbone offrent généralement d’excellentes performances, même si elles sont couteuses et demandent des freinages plus appuyés pour atteindre leur température optimale.

Enfin, sachez que les garanties ne sont pas les mêmes selon les fabricants. N’hésitez donc pas à comparer les offres afin de trouver le meilleur compromis garantie / prix.

Dans le réseau AD, nos experts peuvent vous orienter sur les meilleurs choix en fonction de vos usages et de votre voiture.

Lorsque l’on fait réviser son véhicule, il n’est pas rare d’entendre parler des fameux disques de frein. Il est, certes, moins fréquent de devoir les changer que les plaquettes. Cependant, si celles-ci sont trop abimées, ils peuvent (aussi) diminuer l’espérance de vie des disques. Pour comprendre comment et pourquoi, suivez le guide !

Freins à disques : comment ça marche ?

Fonctionnement

Le disque de frein est la partie principale du dispositif dit de « frein à disque ». Il s’agit d’un disque le plus souvent en fonte. Il est fixé sur le moyeu et tourne en même temps que la roue. Lorsque vous actionnez votre pédale de frein, des plaquettes, fixées sur un étrier et mises en mouvement par un ou des pistons, viennent "mordre" le disque.

Le frottement entre le disque de frein et les plaquettes (souvent couvertes d'une matière synthétique) transforme l'énergie cinétique - le mouvement du disque - en énergie calorique, c'est à dire en chaleur. Ce frottement ralentit le disque, et donc les roues du véhicule.

Sur la surface du disque, la température peut dépasser les 500°C en cas de freinage très appuyé. Cette chaleur est ensuite dissipée au contact de l'air ambiant.

Pourquoi les freins à disques sont-ils dominants ?

Un peu d'histoire

Le disque de frein est avant tout réputé pour sa sureté. Développé dans les années 1950 pour la Jaguar Type C par les ingénieurs de Dunlop et Girling, il permet à cette voiture de se distinguer en remportant les 24 heures du Mans grâce à son endurance supérieure aux tambours. Ce bond en avant en matière de sûreté ne se cantonne pas longtemps aux voitures de course et passe rapidement à la série. La première auto à adopter ce système sur la route est la Citroën DS, dès 1955. La Renault Dauphine est la première voiture de large diffusion à bénéficier de disques sur les quatre roues. Et le progrès étant impossible à arrêter, Mercedes-Benz commence à proposer des disques en céramique en 2003.

Le retour du tambour de frein ?

L’ancêtre du frein à disque, le frein à tambour, n’est désormais présent que sur l’essieu arrière de quelques véhicules à traction très légers.

Attention cependant : l'arrivée massive des voitures électriques pourrait annoncer un retour du tambour sur certains modèles. Le freinage mécanique est moins sollicité puisque le système de récupération de l'énergie à la décélération effectue le gros du travail. Ainsi, le groupe Volkswagen (par exemple) réinstalle des tambours - plus simples, moins coûteux et évitant la diffusion de particules de frein - sur certains véhicules.

Avantages des disques

Le système à disque s'est rapidement imposé sur le marché car il propose au conducteur ou à la conductrice des distances d'arrêt plus courtes, au bénéfice de la sécurité.

Bien qu’une pression plus importante soit nécessaire pour engager le freinage, l’effet des plaquettes sur le disque de frein le rend plus progressif ce qui, à nouveau, permet au conducteur de mieux doser son action et d’adopter une conduite plus sûre.

Enfin, comme l’air circule plus facilement dans un dispositif ouvert, la température monte moins dans un frein à disque que dans un frein à tambour. Cette meilleure efficacité de l’échange thermique évite les surchauffes très dommageables, notamment en usage intensif (circuit, montagne, etc.)

Quand remplacer un disque de frein ?

En temps normal, il est conseillé de remplacer vos disques de frein tous les 80 000 kilomètres environ. Sachez également que si les disques doivent être changés, les plaquettes devront forcément l’être aussi.

En dehors de ce remplacement périodique, restez tout de même vigilant(e) et, lorsque vous conduisez, prenez l’habitude d’être à l’écoute du moindre bruit suspect. De même pour d’éventuelles vibrations. Ce sont des signes avant-coureurs à ne jamais prendre à la légère, car un dispositif de freinage endommagé est éminemment dangereux.

Prêtez aussi attention à la pédale de frein : la sentez-vous plus dure que d’habitude ? Plus molle ou élastique ? Offre-t-elle peu de résistance pour s’enfoncer au plancher ? Les freins donnent-ils des à-coups ? Si vous rencontrez l’un de ces symptômes, une visite chez le garagiste s’impose.

Comment choisir un disque de frein ?

Pour vous assurer que vous optez pour des disques de frein de qualité, choisissez une marque renommée. Lorsqu’il est question de votre sécurité, il ne s’agit pas de mettre celle-ci en jeu pour économiser quelques euros.

Pour un usage routier classique, des disques en fonte suffisent amplement. Les pièces en composite de céramique et/ou carbone offrent généralement d’excellentes performances, même si elles sont couteuses et demandent des freinages plus appuyés pour atteindre leur température optimale.

Enfin, sachez que les garanties ne sont pas les mêmes selon les fabricants. N’hésitez donc pas à comparer les offres afin de trouver le meilleur compromis garantie / prix.

Dans le réseau AD, nos experts peuvent vous orienter sur les meilleurs choix en fonction de vos usages et de votre voiture.

Obtenez un devis &
Un rendez-vous immédiat

Choisissez votre prestation

4.30/5 sur 6664 avis Goodays
4.30/5 sur 6664 avis Goodays
Je choisis ma prestation
J’obtiens un devis immédiat
Je prends rendez-vous

toutes les prestations pour l’entretien de votre auto